Ranmase: "Le mariage de Préval l'a perverti et a fait de lui un apprenti dictateur", Acluche Louis- Jeune
Le député de Dame-Marie (Gde Anse) de l'OPL dont le mandat parlementaire se termine ce lundi 10 Mai en même temps que la 48e législature (la totalité de la chambre des députés et 1/3 du sénat) n'a pas mis de l'eau dans sa bouche pour critiquer le président René Préval qualifié de tous les maux.

Ranmase: "Le mariage de Préval l'a perverti et a fait de lui un apprenti dictateur", Acluche Louis- Jeune
Le député de Dame-Marie (Gde Anse) de l'OPL dont le mandat parlementaire se termine ce lundi 10 Mai en même temps que la 48e législature (la totalité de la chambre des députés et 1/3 du sénat) n'a pas mis de l'eau dans sa bouche pour critiquer le président René Préval qualifié de tous les maux.

"Elisabeth Delatour, l’actuelle épouse du président Préval est une femme qui aime l'argent et le pouvoir; elle a changé le chef de l'Etat qui est aujourd'hui devenu un homme nouveau avec un appétit démesuré pour le pouvoir; c'est presque normal qu'il cherche à se maintenir au palais national au-delà du terme de son mandat", a déclaré le parlementaire qui participait à l'émission Ranmase de samedi dernier sur Caraibes FM. Acluche Louis Jeune dont le franc-parler est connu a aussi indiqué qu'il n'entend pas prendre part à la séance en Assemblée Nationale prévue ce lundi pour clôturer la législature : "Ma présence doit être aux cotés du peuple qui va manifester dans les rues ce lundi pour demander le renvoi de Rene Preval du pouvoir",  a encore fait savoir le député Louis Jeune.

L'ancien sénateur Turneb Delpé  n'était lui-même pas en reste dans le flot de critiques qui se sont abattues sur le président Préval:" On savait déjà que René Préval était un anarchiste mais, par contre, on ne savait pas si en plus, il était un vendeur de pays", a dit Turneb Delpé qui a promis de prendre part à toutes les manifestations qui vont viser son renvoi du pouvoir", a dit le dirigeant du PNDPH. Les propos de Mme Edmonde Supplice Beauzile, premier sénateur du Centre sont allés dans le même sens de la condamnation des actes du chef de l'Etat, notamment ce projet de loi prorogeant son mandat présidentiel: "Il est clair, a dit Mme Beauzile, que M. René Préval cherche  à établir une dictature dans le pays, les jeunes et toutes les forces vives du pays doivent se mobiliser pour empêcher le plan totalitaire de M. Préval", a dit la sénatrice qui n'avait pas voulu non plus faire  de cadeau  à ses collègues parlementaires qui ont servi de caisse de résonance au pouvoir de M. Préval pendant toute la durée de leur mandat.

Himmler Rebu du GREH a de son coté demandé pardon au peuple pour avoir, à un certain moment, dit que le chef d'état doit coûte que coûte rester au pouvoir jusqu'au 7 Février 2011. "Je reconnais que le président Préval m'a convoqué dans la rue pour manifester contre sa personne", a encore déclaré  l'ancien officier des forces armées d'Haïti estimant aussi que le chef de l'exécutif travaille pour s'assurer une place au pénitencier national. Guy Philippe, l'ancien commissaire de police et ex candidat a la présidence était intervenu depuis son Pestel natal pour encourager le peuple a manifester en foule a partir de ce lundi pour demander le départ de René Préval du pouvoir.  "Je sais qu'après m'avoir entendu aujourd'hui, ils vont envoyer des soldats étrangers dans la Gde Anse pour m'arrêter, je vais les attendre; je dispense des cours dans deux écoles de ma ville et je communique aussi mon numéro de téléphone pour les faciliter la tâche", a dit Guy Philippe qui décidément ne changera pas.

Grégoire Eugène Jr du PSCH qui a promis de manifester devant le siège de l'ONU à New-York le 18 mai prochain en compagnie des autres compatriotes de la diaspora, l'activiste Paul Raymond, le leader de JPP, René Civil, le chef de file du groupe 77, André Michel, Me René Julien de l'ADEBAH sont intervenus par téléphone pour supporter les mouvements visant le renvoi du chef de l'état du pouvoir. Le sénateur Youri Latortue avait aussi appelé en début d'émission pour attirer l'attention de l'opinion sur le danger de la tenue d'une séance en "catimini" au sénat avec les parlementaires proches du pouvoir dans le courant du week-end et en absence des sénateurs de l'opposition pour s'assurer du vote de la loi prolongeant le mandat présidentiel. Finalement, la séance aura lieu ce lundi 10, peu avant la séance en Assemblée Nationale.   

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)