Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1488

PNH/Manif: 7 arrestations et 3 blessés, selon la PNH
Le porte-parole de la police nationale d'Haïti, le commissaire divisionnaire Frantz Lerebours s'est inscrit en faux contre les informations selon lesquelles les forces de l'ordre auraient perturbé la manifestation des opposants au président René Préval hier en procédant 133 l'arrestation de plusieurs militants qui auraient aussi été molestés et reçu des  bastonnades en règle.

PNH/Manif: 7 arrestations et 3 blessés, selon la PNH
Le porte-parole de la police nationale d'Haïti, le commissaire divisionnaire Frantz Lerebours s'est inscrit en faux contre les informations selon lesquelles les forces de l'ordre auraient perturbé la manifestation des opposants au président René Préval hier en procédant 133 l'arrestation de plusieurs militants qui auraient aussi été molestés et reçu des  bastonnades en règle."La PNH n'a interpellé que 7 individus qui ont été impliqués dans des vols sur des manifestants et des passants et elle a sécurisé la manifestation conformément à sa mission qui est de protéger et servir", a indiqué l'officier de police qui a confirmé que trois personnes ont été blessées par balles. A signaler toutefois que les organisateurs de la manifestation soutiennent l'argument contraire, à savoir que des manifestants paisibles ont bien été arrêtés et battus. Me André Michel qui dit s'être entretenu avec 5 des personnes interpellées cherche pour le moment à savoir si celles-ci sont victimes de persécutions politiques pour leur participation à la manifestation afin de les défendre.  Me Stanley Lafortune, avocat de Fanmi Lavalas promet aussi d'assurer la défense de toutes les personnes qui auraient été injustement arrêtées au cours de cette manifestation.

La manifestation a été dispersée par la PNH qui a tiré en l'air lorsque les protestataires ont tenté d'investir la cour du palais national en faisant sauter les grilles.  A Jacmel (sit in), Gonaives (des militants du quartier de Raboteau) et  à Miragoane, le même mouvement a été organisé hier et ceci depuis plusieurs jours pour réclamer la démission de René Préval.