Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 2147

Sept (7) sénateurs demandent la démission du président du sénat Kelly Batien

Lettre ouverte aux Honorables Sénateurs de la République d’Haïti

Sept (7) sénateurs demandent la démission du président du sénat Kelly Batien

Lettre ouverte aux Honorables Sénateurs de la République d’Haïti

Route de Frères

Messieurs les Sénateurs,

            C’est par le vote de la LOI PORTANT AMENDEMENT DE L’ARTICLE 232 DE LA LOI ELECTORAL DU 9 JUILLET 2008 que le Grand Corps a clôturé le 11 Mai 2010 la 48ème Législature. Fabriquée pour le Président Préval, cette loi est un dérivé de la loi dite « Etat d’Urgence ».

            Les Honorables Sénateurs Youri Latortue, Evalière Bauplan, Jean William Jeanty, Jean Willy Jean Baptiste, Edmonde Supplice Beauzile, Maxime Roumer ont sonné l’alarme à l’occasion de cette séance. Ils veulent encore appeler votre attention  sur l’application des articles 83, 107 et 108 en rapport avec le REGLEMENT INTERIEUR DU SENAT adopté le 14 Novembre 2008 et publié au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE D’HAITI le mercredi 3 Juin 2009.

            Pour avoir décidé en dehors du texte qui régit le fonctionnement interne du Grand Corps, le Président Kelly Bastien a commis un violent excès de pouvoir. Peu lui chaut  que les Sénateurs Youri Latortue et Evalière Bauplan ont éclairé sa lanterne sur la recevabilité du projet de loi, sur la saisine d’une Commission permanente, sur la priorité du REGLEMENT sur toute question principale.

            Le Président de l’Assemblée joue un rôle prépondérant. Il dirige les débats en toute indépendance qui est essentiellement une question de caractère personnel, doublé d’un comportement empreint de prudence et de sagesse. En invitant la majorité gouvernementale à voter le projet d’amendement en violation flagrante des articles 83, 107 et 108 relatifs au REGLEMENT, le Sénateur Kelly Bastien s’est désavoué comme Président de l’Assemblée. Le Sénateur Kelly Bastien a entrainé, a précipité même la majorité gouvernementale dans la voie de l’illégalité. Conséquemment, l’Assemblée des Sénateurs est perçue comme un repère de brigands qui triomphent insolemment dans la défaite du droit et de la simple probité.

            Les Sénateurs Youri Latortue, Evalière Bauplan, Jean William Jeanty, Willy Jean Baptiste, Edmonde Supplice Beauzile, Maxime Roumer exigent la démission du Sénateur Kelly Bastien comme Président de l’Assemblée qui durant son mandat n’a jamais organisé une seule conférence des Présidents. Ils rappellent aux autres Collègues qu’ils ont un mandat représentatif et non un mandat impératif. L’Assemblée ne peut pas servilement faire le jeu de l’Exécutif qui veut administrer ses victimes avec une forme inférieure de Justice. Il est grand temps que l’Assemblée redevienne ce Grand Corps qui légifère en tenant compte des intérêts supérieurs de la Nation.

Assurés que la présente apportera les corrections utiles à la bonne marche du Grand Corps, les signataires prient les Honorables Sénateurs de recevoir leur salutation distinguée.

Suivent les signatures :  Youri Latortue, Evalière Bauplan, Jean William Jeanty, Willy Jean Baptiste, Edmonde Supplice Beauzile, Maxime Roumer