Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1995

Ranmase: Tous contre un et en faveur la démission du chef
Le seul bémol au concert de critiques et de dénonciations visant la démission du président René Préval a été apporté par le président du parti "Respè" et ex-candidat à la présidence, Charles Henri Baker et encore que ce dernier sera lui aussi dans les rues ce lundi pour dénoncer les deux lois votées par le parlement. "Je suis pour le respect de la constitution et donc, partisan du principe que celui-ci doit terminer son mandat le 7 Février 2011 mais, s'il ne fait pas le retrait des lois en question, je n'aurai pas le choix",  a averti M. Baker

anmase: Tous contre un et en faveur la démission du chef
Le seul bémol au concert de critiques et de dénonciations visant la démission du président René Préval a été apporté par le président du parti "Respè" et ex-candidat à la présidence, Charles Henri Baker et encore que ce dernier sera lui aussi dans les rues ce lundi pour dénoncer les deux lois votées par le parlement. "Je suis pour le respect de la constitution et donc, partisan du principe que celui-ci doit terminer son mandat le 7 Février 2011 mais, s'il ne fait pas le retrait des lois en question, je n'aurai pas le choix",  a averti M. Bakerqui participait samedi dernier aux cotés du sénateur Maxime Roumer, du sénateur sortant Andrice Riché à l'émission Ranmase sur Caraibe FM; émission à laquelle un membre de la cellule de base de Fanmi Lavalas, Yves Pierre Louis, Me Reynold George, le Dr Eddy Arnold Jean, le Dr Turneb Delpe avaient aussi participé de même que (au téléphone) Evans Paul, Guy Philippe, René Civil, Me René Julien et un compatriote a Montréal qui faisait lui même la promotion d'une conférence internationale de suivi  qui doit se tenir au Canada les 20 et 21 Mai prochain.

Le sénateur Roumer a dit toute sa déception des hommes au pouvoir aujourd'hui et en particulier de Kelly C'Bastien qui a avili l'image du sénat par des décisions visiblement partisanes et scandaleuses. Le sénateur de la Grande Anse est donc signataire de cette lettre exigeant la démission du président du sénat en même temps qu'il va mobiliser son département en faveur du départ de René Préval qui aurait violé la constitution du pays. Avis totalement partagé par son collègue Riche qui invite la population à s'engager dans la bataille visant le renversement de ce régime obscurantiste. Me Reynold George  promet la grande foule dans les rues ce lundi de même que demain mardi au Cap haïtien. Evans Paul, de même que René Civil avaient appelé pour dissiper tout malentendu qui pourrait résulter de l'intervention au préalable du militant lavalas Yves Pierre Louis laissant penser qu'il y avait division au sein des groupes demandant le départ du président Préval. Guy Philippe, Eddy Arnold Jean et René Julien entendaient eux aussi appuyer les manifestations réclamant la démission du chef de l'état.