Tirs sur la résidence du chef de l'Etat: L'opposition crie au montage"
Les stratèges du pouvoir qui ont monté ce coup auraient été inspirés de faire venir le réalisateur américain, Steven Spielberg qui les aurait garanti un meilleur scénario et un meilleur film", a commenté avec humour   l'ancien colonel Himmler Rebu en réaction aux tirs dont aurait essuyé la résidence du chef de l'Etat à Laboule 12, dans les hauteurs de Pétion Ville dans la nuit de jeudi à vendredi.

Tirs sur la résidence du chef de l'Etat: L'opposition crie au montage"
Les stratèges du pouvoir qui ont monté ce coup auraient été inspirés de faire venir le réalisateur américain, Steven Spielberg qui les aurait garanti un meilleur scénario et un meilleur film", a commenté avec humour   l'ancien colonel Himmler Rebu en réaction aux tirs dont aurait essuyé la résidence du chef de l'Etat à Laboule 12, dans les hauteurs de Pétion Ville dans la nuit de jeudi à vendredi."Si un tel acte pouvait être vrai, je dirais que la sécurité du président Préval est une vaste plaisanterie", a encore déclaré l'ancien officier supérieur de l'armée qui s'explique mal que les policiers chargés de la sécurité de la maison n'aient pas réagi ou averti les sentinelles qui se trouvent pas très loin sur cette unique route reliant Pétion-Ville à tout son environnement oriental.

Victor Benoit aussi se pose des questions et reste perplexe quant à la perspective que tout ceci soit vrai: " Je crois qu'il est primaire d'imaginer que la maison ne soit pourvue de caméras de surveillance.... Évidemment, s'il devait s'agir d'une réelle attaque, le démocrate que je suis la condamnerait", a encore dit le dirigeant de la Fusion des Sociaux Démocrates, rejoignant ainsi le responsable du KID, Evans Paul qui avait, la veille, condamné l'incident réclamant toutefois l'ouverture d'une enquête sérieuse pour être certain qu'il ne s'agit pas d'une mise en scène, une nouvelle en fait, indique t-il. Pas de doute possible pour Me Reynold George, il s'agit bien d'un montage pour intimider l'opposition qui commence à  « faire découvrir le vrai visage du tyran et toutes les dictatures commencent par là », a confié le juriste. Le Dr Henri Robert Sterlin qui a fait part d'un plan du palais national visant à éliminer des opposants et des journalistes dont Jean-Monard Metellus croit que l'attaque contre la résidence du président serait le mobile du déclenchement de ce plan macabre. Le ministre de la justice, Paul Denis qui s'était rendu sur les lieux pour constater les impacts des projectiles, accompagné de l'appareil de la justice pour le constat légal vendredi matin, avait informé qu'une enquête avait été aussitôt ouverte sur le dossier. Les tirs qui proviendraient d'une voiture qui passait devant la maison du président dans une zone de grande circulation n'avaient fait aucune victime.


 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)