Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1562

Ranmase-Elections 2010 : « Les élections de 2010, un vol programmé du président Préval » déclare le Dr Sauveur Etienne
En Studio ce samedi matin, les sénateurs Jean William Jeanty et Roudolphe Joasil, les  anciens sénateurs Turneb Delpé, Reynold George et Andrice Riché, l’ex-maire de  Port-au-Prince, Evans Paul et le dirigeant du GREH, Himmler Rébu ; au téléphone  le sénateur et coordonateur national de l’INITE, Joseph Lambert et le professeur  Sauveur Pierre Etienne étaient les intervenants à  l’émission Ranmase déroulée  autour de la délicate et conflictuelle question des élections et de la  forfaiture du Conseil Electoral Provisoire qui a pris sur lui-même la  responsabilité d’autoriser des anciens hauts dignitaires de l’Etat (premiers  ministres et ministres) à venir s’inscrire sans  le fameux certificat de décharge du parlement.

Ranmase-Elections 2010 : « Les élections de 2010, un vol programmé du président Préval » déclare le Dr Sauveur Etienne
En Studio ce samedi matin, les sénateurs Jean William Jeanty et Roudolphe Joasil, les  anciens sénateurs Turneb Delpé, Reynold George et Andrice Riché, l’ex-maire de  Port-au-Prince, Evans Paul et le dirigeant du GREH, Himmler Rébu ; au téléphone  le sénateur et coordonateur national de l’INITE, Joseph Lambert et le professeur  Sauveur Pierre Etienne étaient les intervenants à  l’émission Ranmase déroulée  autour de la délicate et conflictuelle question des élections et de la  forfaiture du Conseil Electoral Provisoire qui a pris sur lui-même la  responsabilité d’autoriser des anciens hauts dignitaires de l’Etat (premiers  ministres et ministres) à venir s’inscrire sans  le fameux certificat de décharge du parlement.

Le sénateur Lambert qui confie avoir critiqué cette  décision du conseil accorde toutefois sa confiance à l’institution électorale  pour l’organisation de ces joutes. Le parlementaire en a profité pour confirmer  le choix de l’INITE porté sur choix du  directeur du CNE, Jude Célestin  comme candidat du parti au pouvoir à la présidentielle  du 28 novembre 2010.

‘’C’est le choix le moins problématique que le regroupement pouvait faire et tout le monde s’y retrouve’’, a encore dit  Joseph Lambert qui a tiré à boulet rouge sur Jacques Edouard Alexis qui était  dans un premier temps choisi par le président René Préval. Le sénateur Roudolphe   Joasil est sur la même longueur d’onde que le sénateur du Sud-est sur la  question du CEP et sur le choix de Jude Célestin.

‘’Je suis contre la décision du CEP mais, je crois que les acteurs peuvent s’organiser pour éviter qu’il y ait de dirigisme électoral’’, a dit le sénateur du Nord-est attirant les  critiques du panel qui estime que l’ancien officier de l’Armée est cynique et ne  comprend rien dans la malice du président René Préval. Andrice Riché croit qu’il  n’est pas trop tard pour Mme Mirlande Manigat, Jean Henri Céant, Jean Chavannes  Jeune et Charles Henri Baker qui se sont fait inscrire à ces élections de  revenir dans le camp du peuple pour gonfler le rang de la mobilisation  anti-Préval. Le sénateur Jean William Jeanty qui a fait une analyse succincte de  la situation du pays croit qu’il est matériellement et techniquement impossible  de tenir les élections à la date (28 Novembre) arrêtée par le conseil et que la  solution de sagesse serait que l’on reparte avec un gouvernement de transition  qui organiserait des élections générales dans le pays dans un délai raisonnable  qu’un consensus politique établirait.

Sauveur Pierre Etienne qui intervenait depuis Montréal s’en est pris à Jacques  Edouard Alexis qu’il a accusé d’avoir tué ‘’les cochons créoles’’ du peuple et  que les canadiens avaient, avec raison, considéré comme l’assassin du peuple  (réf massacre de Carrefour Feuille). Le transfuge de l’OPL a révélé que le directeur de la commission nationale de passation de marchés publics enlevé puis  assassiné, Robert Marcelo était un membre de l’OPL. Sauveur Pierre Etienne a  accusé le candidat désigné de l’INITE, Jude Célestin d’avoir contribué à la  disparition de cet ancien cadre de la Fonction Publique.

Evans Paul qui est revenu sur les circonstances de l’assassinat du secrétaire général adjoint du  KID, le Dr Ronald Joseph estime que personne ne pourra le faire croire qu’il  s’agissait d’un crime résultant du banditisme social ou économique. ‘’C’est  clair que Ronald Joseph a été tué pour ses convictions politiques’’, a dit Evans  Paul ; argument appuyé par le Dr Turneb Delpé qui voit une issue fatale pour le président Préval. Himmler Rébu critique les candidats qui se sont engagés dans  la course électorale invitant la presse à ne pas ouvrir leurs micros à ces  candidats lorsqu’ils se seront faits voler par le président René Préval. Reynold  George menace les conseillers électoraux de la haute cour de justice pour la violation de la constitution à travers son communiqué scélérat. Il est membre du  COREH (des sénateurs Latortue, Beauplan, des députés Benoit, Fabien, Genesté) ;  il attend leur décision pour savoir s’il participera aux prochaines élections.