Ranmase : La candidature  des artistes rappelle l’histoire de Coluche en France,  dixit Hugues Célestin
Le fougueux député de Limonade/Quartier Morin dans la 48e  législature a pris le contre-pied de l’ambassa-deur Edwidge Lalanne qui avait  défendu auparavant à cette émission de Ranmase ce samedi sur Caraïbe FM la  candidature de Wyclef Jean arguant que la société doit avoir du respect pour la  carrière de la star du Hip Hop et aussi pour le drapeau haïtien qu’il a  contribué à faire monter si haut  à l’étranger.

Ranmase : La candidature  des artistes rappelle l’histoire de Coluche en France,  dixit Hugues Célestin
Le fougueux député de Limonade/Quartier Morin dans la 48e  législature a pris le contre-pied de l’ambassa-deur Edwidge Lalanne qui avait  défendu auparavant à cette émission de Ranmase ce samedi sur Caraïbe FM la  candidature de Wyclef Jean arguant que la société doit avoir du respect pour la  carrière de la star du Hip Hop et aussi pour le drapeau haïtien qu’il a  contribué à faire monter si haut  à l’étranger.

Le parlementaire de la 48e législature a jugé scandaleuses les déclarations de M. Lalanne en ce sens qu’il  n’accorde, en se faisant, une prime à l’incompétence dans une société qui était déjà en panne de modèles et de repères. 

‘’Normalement, indique le député du Nord, c’est l’histoire de Coluche qui aurait du se répéter en Haïti’’, a dit  Hugues Célestin en référence à cet humoriste et comédien français, Michel Gérard  Joseph dit Coluche qui s’est porté candidat à la présidence en 1981 et qui s’est  vu reprocher et même arrêter pour avoir voulu passer en dérision la politique de  la France par sa décision de briguer la présidence. ‘’Il y a des hommes qui ne  sont pas vendables dans ce pays et je ne vois comment je pourrais parler  d’eux’’, a encore dit Hugues Célestin qui a annoncé à ses partisans qu’il n’est  plus candidat parce que le scrutin du 28 Novembre est une mascarade programmée  par le président René Préval pour satisfaire ses appétits démesurés de pouvoir.

Même son de cloche de la part du professeur Victor Benoit qui croit aussi que le  chef de l’Etat, tel qu’il le connaît est incapable de s’inscrire dans une  logique d’organisation et de respect des principes démocratiques. Me Ben s’en  est pris aux candidats de l’autre opposition qui ont accepté de venir cautionner  la ‘’lorbeille’’ de la fin de l’année sous prétexte que le chef pourrait leur  laisser des miettes. Joseph Eliscar Baumier, l’ancien député de Jacmel qui est  aussi secrétaire général adjoint du PAIN des feus Louis Dejoie I et II  estime  pour sa part qu’il n’y a pas de place dans l’Haïti de demain pour les dirigeants  politiques qui sont allés donner un semblant de légitimité à ce scrutin de la  honte.

Joseph Elisca Baumier lance un appel patriotique et rassembleur aux véritable leaders du peuple pour construire une alternative sérieuse et  plausible à la démagogie au pouvoir. Le Dr Dunois Eric Cantave met l’indexe sur  certains ‘’raquetteurs’’ de la communauté internationale qui encouragent René Préval à foncer sur la voie de la déraison et  du vagabondage politique. Dunois  Eric Cantave ne veut même pas commenter les décisions d’autoriser des   candidats, anciens compagnes (de droit) de deniers public à s’inscrire sans  certificat de décharge du parlement estimant qu’il considère tout ce processus  comme une entreprise moribonde, illogique et déniée de tout sens démocratique.

Sur cette question, l’ancien président de l’Assemblée Nationale, l’Ing. Edgard  Leblanc Fils dit mal comprendre la motivation de l’éminent professeur de droit  constitutionnel, Monferrier Dorval qui a expliqué dans la presse cette semaine  la Théorie des Formalités Impossibles pour justifier la décision du CEP. ‘’Je  suis absolument contre car, il y a des précédents où les chefs d’Etat ont sorti  des décrets pour accorder décharge à des cabinets ministériels en attendant la mise en place de la commission bicamérale et René Préval aurait pu faire de même’’, a déclaré Edgard Leblanc. Me Jean Renel Cénatus n’est pas d’un avis contraire mais, croit cependant que le citoyen (Jacques Edouard Alexis par  exemple) ne peut pas être victime de la défaillance du système. ‘’Ce n’est pas  la responsabilité du CEP de sortir un tel communiqué mais, le droit de se porter  candidat de M. Alexis doit aussi être garanti’’, a dit le juriste.

Le  sénateur-agronome (Ayiti en Action), Willy Jean Baptiste a exprimé sa frustration et sa colère devant l’abandon total dans lequel les paysans de  l’arrière-pays sont plongés à cause de l’irresponsabilité des dirigeants qui se confortent dans de mesquins privilèges au lieu de redéfinir le cadre de rapport datant de l’époque colonial faisant du paysan un être marginalisé. Willy Jean  Baptiste qui est membre du COREH confie que la position finale du groupe par  rapport à la question des élections n’est pas encore arrêtée mais, pour lui, il  ne serait pas conseillé de participer à ces joutes sous l’égide de ce CEP décrié  et qui est au service du président René Préval. Il y avait eu deux interventions  par téléphone à cette émission : le professeur Sauveur Pierre Etienne dontl’acidité au pouvoir Préval est connu et qui encourageait ses camarades de  l’opposition à bouder les élections et aussi une autre intervention du député  Frantz Robert Mondé qui voulait dénoncer la main mise de la communauté  internationale sur des questions relevant de la politique interne du pays comme  les élections par exemple. Les invités à l’unisson avaient dénoncé le lâche  assassinat du Dr Ronald Joseph dont les funérailles ont eu lieu ce samedi matin  à l’église Saint Louis Roi de France.                

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)