Elections : le CEP confirme que ses décisions ne sont susceptibles  d’aucun  recours
Le porte-parole du Conseil électoral provisoire qui s'exprimait au micro de Jean Monard Métellus  a expliqué ce mercredi que la loi électorale sera respectée  et que les recours des éventuels candidats mécontents de la liste définitive des  candidats agréés ne seront pas pris en compte. Richardson Dumesle cite  l'article 191 de la loi électorale qui en effet stipule que '"Les décisions du Bureau du Contentieux Electoral National (BCEN) sont définitives et ne sont  susceptibles d'aucun recours.

Elections : le CEP confirme que ses décisions ne sont susceptibles  d’aucun  recours
Le porte-parole du Conseil électoral provisoire qui s'exprimait au micro de Jean Monard Métellus  a expliqué ce mercredi que la loi électorale sera respectée  et que les recours des éventuels candidats mécontents de la liste définitive des  candidats agréés ne seront pas pris en compte. Richardson Dumesle cite  l'article 191 de la loi électorale qui en effet stipule que '"Les décisions du Bureau du Contentieux Electoral National (BCEN) sont définitives et ne sont  susceptibles d'aucun recours.

Ces décisions doivent  être affichées suivant la  délibération du BCEN. Le porte-parole a par ailleurs informé que formellement le collège n'a reçu aucune doléance de candidats souhaitant leur réintégration dans la course.  "Personnellement, j'ai discuté avec quelques partis politiques, 4 ou 5, autour  de la question mais, rien de formel'', a dit le porte-parole qui se dit prêt à fournir des détails relatifs aux motifs des rejets de candidature mais, pas pour  les réhabiliter car, indique t-il, la loi électorale est formelle »

A noter que plusieurs candidats non retenus qui se sont entretenus avec Infohaiti.net, notamment Kesler Dalmacy ou la mairesse de Pétion Ville, Claire Lydie Parent ont déclaré que les conseillers et toute la structure du CEP sont introuvables depuis la sortie de la liste. "Ils ne sont pas disponibles dans leurs bureaux et ne sont pas joignables sur leur portable", a déclaré Mme  Parent, très amère contre le conseil.

Les avocats de la star du Hip Hop, Wyclef Jean envisagent de porter l'affaire par devant la Cour Interaméricaine des droits de l'homme pour obliger le CEP à respecter les droits de l'artiste qui a été injustement écarté de la course à la  présidence, selon eux. D'autres annoncent leurs intentions de saisir des  instances judiciaires compétentes du pays.

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)