Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1422

Haïti - Elections - Débat : Jacques-Edouard Alexis hausse le ton face aux mesures des services de sécurité du restaurant "le Villate"
L'ancien premier ministre et candidat à la présidence sous la bannière du MPH de Samir Mourra ne badine pas lorsqu'il s'agit de questions de sécurité pour lui et l'équipe qui l'entoure. Invité hier matin à un plateau d'enregistrement télévision en compagnie de deux autres candidats à la présidence (Axan Abellard et le sénateur Jean Hector Anacasis), Jacques-Edouard Alexis a eu maille à partir avec les responsables du Restaurant "Le Villate" à Pétion Ville où l'émission devait être enregistrée qui voulait coûte que coûte le "fouiller" ainsi que les hommes assasurant sa sécurité et les empêcher de rentrer avec leurs armes dans l'enceinte du large studio préparé en la circonstance.

Haïti - Elections - Débat : Jacques-Edouard Alexis hausse le ton face aux mesures des services de sécurité du restaurant "le Villate"
L'ancien premier ministre et candidat à la présidence sous la bannière du MPH de Samir Mourra ne badine pas lorsqu'il s'agit de questions de sécurité pour lui et l'équipe qui l'entoure. Invité hier matin à un plateau d'enregistrement télévision en compagnie de deux autres candidats à la présidence (Axan Abellard et le sénateur Jean Hector Anacasis), Jacques-Edouard Alexis a eu maille à partir avec les responsables du Restaurant "Le Villate" à Pétion Ville où l'émission devait être enregistrée qui voulait coûte que coûte le "fouiller" ainsi que les hommes assasurant sa sécurité et les empêcher de rentrer avec leurs armes dans l'enceinte du large studio préparé en la circonstance.

L'ancien chef du gouvernement de René Préval et recteur de l'université Quisqueya a du élever la voix et menacer de retourner chez lui avant d'être autorisé à investir le restaurant. Le candidat du MPH qui était lui aussi armé était apparu excité et très contrarié par l'incident.. Il devait donc prendre part à cette émission hebdomadaire de débat électoral réalisée par le Groupe d'Intervention en Affaires Publiques (GIAP) de Hérold Jean François et de Robert Denis qui réunit tous les mercredi trois candidats à la présidence autour de trois journalistes des différents médias de la capitale sur un plateau de télévision pour parler des thèmes dominants de l'actualité et de la campagne électorale.

Ce débat est diffusé en différé le soir même sur les principales chaînes du pays. Il faut dire que Jacques-Edouard Alexis est au centre de toutes les discussions depuis qu'il avait fait cette sortie dans la presse accusant le pouvoir de distribuer des armes dans le pays pour intimider les opposants et garantir la victoire du dauphin de René Préval, Jude Célestin au scrutin présidentiel. La mission d'Observation électorale OEA-CARICOM dit souhaiter que le concerné fournisse des détails aux autorités policières et judiciaires haïtiennes ainsi qu' aux missions étrangères de police (UNPOL et MINUSTAH) afin de déterminer la provenance des armes en question et aussi dresser un rapport d'enquête. Le sénateur Joseph Lambert avait de son coté estimé que Jacques-Edouard Alexis parlait sous l'effet de son âge (avancé) et qu'il avait pratiquement perdu la raison et le bon sens. Propos que l'ancien sénateur Rudy Heriveaux avait néanmoins déplorés tout en admettant toutefois que l'ancien chef de gouvernement était allé trop loin dans ses accusations. Ils participaient tous deux samedi dernier à l'émission Ranmase sur Caraibes FM.