Manifestation contre le scrutin de dimanche dernier
Manifestations contre le CEP et le gouvernement ce jeudi 2 Décembre 2010Ils étaient quelques deux à trois mille à manifester ce jeudi dans la  capitale pour réclamer l'annulation des élections législatives et présidentielles de dimanche dernier entachées de graves irrégularités et même des fraudes massives et caractérisées selon plusieurs observateurs nationaux et internationaux et aussi selon le constat de la presse locale et internationale.

Manifestation contre le scrutin de dimanche dernier
Manifestations contre le CEP et le gouvernement ce jeudi 2 Décembre 2010Ils étaient quelques deux à trois mille à manifester ce jeudi dans la  capitale pour réclamer l'annulation des élections législatives et présidentielles de dimanche dernier entachées de graves irrégularités et même des fraudes massives et caractérisées selon plusieurs observateurs nationaux et internationaux et aussi selon le constat de la presse locale et internationale.

Partie devant le palais national en ruine au Champ de Mars, cette marche sous forme de manifestation avait été convoquée par le groupe des 12 candidats de l'opposition qui avaient, dès dimanche dernier, exigé que ces élections soient annulées et elle s'est terminée devant le local du conseil electoral provisoire où les manifestants exhibaient un carton rouge, comme on fait en football, symbolisant l'exclusion des conseillers électoraux et du president René Préval, responsables, selon eux, du fiasco de dimanche dernier.

L'ancien premier ministre Jacques-Edouard Alexis, les dirigeants de Renmen Haiti et du parti Respe, Jean Henri Ceant et Charles Henri Baker ainsi que Chavannes Jeune, Me Léon Jeune, Me Garaudy Laguerre ont tour â tour pris la parole pour critiquer "l'indécence" de ce qui se fait en dénonçant la complicité agissante de la communauté internationale; "On nous dit que 29 millions de dollars ont été dépensés et qu'on peut pas refaire ces élections, qui peut nous dire combien une crise de légitimité pour des dirigeants mal élus va coûter au pays pour les 5 ans à venir", s'est demandé le notaire Céant. La police avait sécurisé la marche mais quelques manifestants s'en sont quand même pris aux soldats de la Minustah en leur lançant des pierres du coté de Delmas 33, non loin de la Télévision Nationale d'Haiti.  

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)