INITE se préparerait à accepter un échec à la présidentielle
Le sénateur Joseph Lambert, Coordonnateur national de la plate-forme politique  présidentielle envisage un retrait en douceur de son poulain pour faciliter une issue a la crise et ainsi empêcher l'isolement diplomatique qui se précise pour le régime du président René Préval. Le parlementaire qui a adopté un profil bas depuis quelque temps a annoncé hier dimanche que l'INITE va demander à son candidat à la présidence de se retirer de la course à la présidence.

INITE se préparerait à accepter un échec à la présidentielle
Le sénateur Joseph Lambert, Coordonnateur national de la plate-forme politique  présidentielle envisage un retrait en douceur de son poulain pour faciliter une issue a la crise et ainsi empêcher l'isolement diplomatique qui se précise pour le régime du président René Préval. Le parlementaire qui a adopté un profil bas depuis quelque temps a annoncé hier dimanche que l'INITE va demander à son candidat à la présidence de se retirer de la course à la présidence.
S'agit-il d'une initiative isolée de l'ancien président du sénat qui d'ailleurs serait en froid avec le secteur proche du pouvoir et le chef de l'Etat lui-même depuis quelque temps en raison justement de la controverse électorale ou d'une action concertée au sein de l'équipe ? On n'en sait rien mais, toujours est-il que la décision américaine de retirer les visas de certains grands bonnets du parti (la liste n'est que partielle) a eu pour conséquence de troubler la sérénité du groupe et du pouvoir et certains ne veulent plus se mettre au diapason pour défendre la "victoire" de Jude Célestin et dénoncer le rapport de l'OEA.

 

En attendant, des rumeurs persistantes laissaient entendre que le président René Préval, en désespoir de cause, envisagerait même l'annulation pure et simple du scrutin. Avant-hier samedi, il a effectué une visite-surprise en République dominicaine et s'est longtemps entretenu avec le président Leonel Fernandez sur l'impasse électorale et politique en Haiti et sur le choléra (dixit la presse dominicaine). Celui-ci avait du démentir dans la presse de son pays des rumeurs faisant croire que M. Préval serait venu négocier la possibilité que des proches de son régime puissent trouver refuge en territoire voisin si la situation tournerait mal pour eux en Haiti. "Faux, archi-faux", a insisté M. Fernandez.

 

Quant é René Préval, au cours de cette conférence de presse conjointe avec son homologue dominicain, il a indiqué que l'ancien président Jean Claude Duvalier est assigné à résidence surveillée parce qu'il doit rester à la disposition de la justice pour répondre aux plaintes portées contre lui et son régime. "Aristide est libre aussi de revenir s'il le souhaite car, la constitution ne reconnaît pas l'exil", a encore dit le chef de l'Etat qui était revenu au pays dans l'après-midi à bord d'un hélicoptère.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)