Le PM haïtien Jean Henry Céant à Toronto ce jeudi 13 Décembre 2018

TORONTO (MÉDIAMOSAÏQUE) – Une rencontre  entre les premiers ministres canadien et haïtien à Ottawa est à l’agenda pour ce jeudi 13 Décembre 2018, a appris l’Agence de presse Médiamosaïque.
L’information a été confirmée par une source sûre et proche de la diplomatie haïtienne lors du passage éclair de Jean Henry Céant à Toronto, la capitale économique canadienne. Il s’agirait du premier voyage officiel du chef de gouvernement haïtien au Canada.

« Les deux hommes devront discuter des récents évènements émanant du marasme économique en Haïti » lesquels ont également occasionné la nomination et la ratification  l’été dernier du gouvernement dirigé par Jean Henry Céant, selon cette source qui demande de garder de l’anonymat.

Entre-temps, le chef du gouvernement haïtien prenait part, mercredi, à Toronto, aux assises du groupe Forum Économique International des Amériques, une institution non étatique canadienne qui encourage la réalisation de partenariats entre les grandes entreprises canadiennes et celles de l’étranger, notamment la Caraïbe afin leur offrir des occasions exclusives de réunions d’affaires et d’investissements.

Abordant la thématique «le système alimentaire mondial: Comment faire face aux défis du futur», devant un parterre d’invités visiblement très attentifs à son intervention, le premier ministre haïtien dit reconnaitre que les défis sont énormes. Il évoque les difficultés auxquelles fait face son pays pour subvenir aux besoins alimentaires les plus urgents de ses concitoyens. Il s’est servi toutefois de la tribune du forum pour mettre l’accent sur les différents projets d’infrastructures agroalimentaires qui sont en phase de préparation et d’implémentation par son gouvernement, qui ambitionne, a-t-il fait savoir,  de faire de l’agriculture le moteur essentiel de la croissance économique d’Haïti.

Pour y arriver, le notaire et chef de parti Renmen Ayiti souligne que l’administration Moïse/Céant travaille d’arrache-pied tout en proposant des projets qui seront capables de réorganiser l’agriculture haïtienne avec notamment l’apport de nouvelles infrastructures technologiques.

Ces dernières, estime t il, permettront, non seulement,  à son pays de nourrir la population haïtienne, ce qui constitue l’un des défis les plus pressants d’aujourd’hui, mais également, faciliter l’émergence d’une économie verte et plus compétitive à l’échelle régionale et sur la scène internationale.

Haïti ne va pas rater le train des nouvelles tendances qui s’imposent à l’heure actuelle dans le secteur agricole. On statue sur des mesures visant à créer une source d’énergie renouvelable, faciliter une communication technologique adaptée, le réaménagement des transportations routières, maritimes et aériennes, pour propulser définitivement  le pays vers le développement durable. Un double objectif en ligne de mire: éviter les  perturbations d’une pénurie éventuelle de productions agricoles et promouvoir parallèlement la croissance alimentaire durable et les croissances environnementaux.

En Haïti, les possibilités d’investissements et d’opportunités sont plus énormes que les risques, a insisté le premier ministre haïtien Jean Henry Céant qui a également souligné que son gouvernement est ouvert aux partenariats publics/privés.

Dans ce cadre, il annonce l’adoption de plusieurs mesures, dont l’élimination de certains tarifs douaniers, l’octroi de privilèges fiscaux afin d’attirer et encourager les investisseurs potentiels à travailler en Haïti.

Selon le chef de la diplomatie haïtienne au Canada, l’ambassadeur Frantz Liautaud, lors de son passage éclair dans la capitale économique canadienne,  le premier haïtien a eu trois importantes rencontres a Toronto notamment une avec le ministre fédéral canadien des finance, Bill Morneau.

Sans toutefois révéler les points évoqués  lors ces rencontres, le chef de la diplomatie haïtienne au Canada a simplement indiqué que ces dernières rentrent dans le cadre de la coopération bilatérale et de l’investissement durable.

Il importe de noter que le passage du chef du gouvernement haïtien, Jean Henry Céant, mercredi 12 décembre 2018,  à Toronto, a coïncidé avec le jour fixé par le Conseil de sécurité des Nations Unies pour discuter de sa future présence en Haïti.

En préparation des discussions, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a publié au début du mois  Décembre un rapport au Conseil sur la situation en Haïti. Dans ce dernier, il a souligné que l’inflation était de 14% en août 2018, que la monnaie nationale continuait de se déprécier par rapport au dollar américain et que les appels pour une enquête crédible sur l’utilisation des fonds d’un programme énergétique subventionnée au Venezuela, Petro Caribe, se multipliaient. La campagne, qui a débuté sur les médias sociaux, a depuis évolué pour devenir un référendum sur le président Jouvenel Moïse, alors que les groupes d’opposition demandent sa démission tout en réclamant une comptabilité des fonds.

Interrogé par l’Agence de presse Médiamosaïque à cet effet, le premier ministre haïtien a décliné tout commentaire.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)