Pharès Duverné

(FLORIDE- MÉDIAMOSAÏQUE) - Haïti et sa diaspora pleurent la mort de Pharès Duverné. Plusieurs délégations provenant à l'intérieur et à l'extérieur du pays ont fait le déplacement en Floride pour participer aux funérailles du célèbre journaliste dont la voix grave et profonde a résonné sur plusieurs stations de la bande FM dans la capitale haïtienne.

Il faut dire que, bien avant la mise en terre, prévue pour ce dimanche 27 décembre, à partir de 11hAM à North Way Adventist Church (1769 NW 119 Street), la dépouille du très regretté confrère a été exposée la veille, samedi 26 décembre à l'Église évangélique baptiste Béthel à Miami Gardens, avions-nous appris à l'Agence de presse Médiamosaïque.

Plusieurs cordes à son arc

Pharès, qui a mené une bataille frontale contre la maladie, a rendu l'âme le 13 décembre dernier en Floride avec la tête pleine de projets. Ce talentueux journaliste, qui a marqué son environnement, ses pairs et les jeunes de sa génération à travers les différentes stations qu'il a fréquentées, tant en Haïti que dans la diaspora, a aussi été conférencier et entrepreneur.

Il était, en effet, un passionné des nouvelles technologies de l'information. À un moment où ce média, le Web, pointait le bout de son nez en Haïti, avant et au début des années 2000, Pharès était déjà à l’œuvre. Il y voyait un marché et commençait déjà par brancher les PME, les milieux médiatiques, politiques et culturels, à Port-au-Prince et dans les différentes villes de province.

Un bosseur infatiguable

Victime d'une insuffisance rénale en 2011, et ce malgré les complications et risques liés à cette maladie qui lui imposait un sévère régime de traitement (nettoyage complet, trois fois par semaine, de son système sanguin), le professionnel de 43 ans, à l'instar d'un courageux confrère de la même trempe, Léontès Dorzilmé, n'avait jamais laissé les rigueurs de son handicap lui dicter son agenda de travail.

Il était en reportage soit en Haïti, en Rép Dominicaine ou ailleurs. Avec l'énergie du désespoir, il déclarait, il y a un an, qu'il n'allait jamais se laisser tuer par cette maladie tant qu'il dispose d'une seule goutte d'énergie pour la combattre. On note aussi que son sens de l'humour et les liens qu'il avait tissés avec ses collègues et amis ont contribué à immortaliser sa présence dans la mémoire de plus d'un.

Impact de son décès

Sur les réseaux sociaux ou dans les médias, plusieurs émissions, réalisées en Haïti et dans la diaspora, avaient souligné le départ prématuré de ce rude travailleur qui a laissé six enfants issus de ses deux relations conjugales. Certains de ses proches ont même publié des posts prouvant que l'homme a toujours été un ami plaisant, un bon vivant, grand fan de l'autodérision.

Son décès a aussi occasionné plusieurs conférences téléphoniques auxquelles ont participé plusieurs de ses confrères expatriés de Vision 2000 (Germain Wil Edvard, Charlemagne Louis-Charles, Yves Clausel Alexis, Marc-Sony Jean-Baptiste, Grégory Pierre, Garry Bélizaire, Robert Philomé, Donald Jean) qui avaient souhaité lui rendre un hommage mérité lors de ses funérailles en Floride.

Aussi, une association (Club social des journalistes haïtiens), regroupant des journalistes connus de sa génération, a publié une note pour rappeler quelques moments-clés de la carrière de Pharès Duverné. Le secrétaire général Fritson Orius et son adjoint Garry Bélizaire, ont ainsi joint leurs voix à celles des parents, confrères, collègues et amis de Pharès pour saluer le départ de de ce grand journaliste.

Ci-dessous, la note du Club social des journalistes haïtiens

Note du Club Social des Journalistes Haïtiens à l'occasion des funérailles du journaliste Pharès Duverné:

A la veille des funérailles du journaliste Pharès Duverné ce dimanche 27 Décembre a North Miami, le Club Social Des Journalistes Haïtiens (CSJH) salue la dépouille du grand journaliste que fut Pharès Duverné. Pharès a marque son passage comme journaliste présentateur dans les différents médias tels que Radio Céleste FM, Signal FM, Vision 2000 et Radio Solidarité, où il a prêté ses services. Dans toutes les Salles des Nouvelles où il a travaillé Pharès s’était distingue par son professionnalisme, le respect de ses collègues/confrères et sa bonne humeur contagieuse.

Pharès Duverné était aussi un investisseur. Au début de l’année 2000, Pharès Duverné avait crée Communication Sans Frontières (CSF), une entreprise de Relations Publiques et de l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC), principalement l’Internet. Cela dit, la mission première de CSF était d’aider les professionnels haïtiens de tous bords à mieux utiliser l’Internet comme outil de communication. Le CSJH estime que le départ pour l’au-delà de ce colosse de la Presse Haïtienne constitue une perte énorme pour la corporation.

Le CSJH prie la famille, parents, enfants, et amis éplorés de Pharès d’accepter l’expression de ses condoléances émues. Le comite du CSJH encourage donc ses membres a participer en grand nombre aux funérailles de Phares ce weekend a Miami, Floride comme un témoignage de notre affection pour ce journaliste des années 90.

Pour le Comité:

Fritzson Orius, Secrétaire Général

Garry Bélizaire, Secrétaire Général Adjoint

 

Lire l'article sur le site de MEDIAMOSAIQUE.com

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)