Imprimer
Catégorie : OutreMer
Affichages : 2263

Une nouvelle administration (républicaine) va prendre les destinées du Massachusetts pour les quatre (4) prochaines années à partir de jeudi prochain après deux (2) mandats sucessifs d’un gouverneur Démocate, Deval Patrick, le premier noir à occupier cette fonction dans cet Etat du Nord-Est des Etats-Unis connu (dans un passé pas trop lointain) pour sa résistance à l’intégration des minorités de couleur. A moins de 48 heures de l’entrée en function de l’équipe Baker-Polito, c’est l’occasion de relancer le débat non seulement sur la participation des haïtiano-américains mais aussi et surtout sur ce qu’ils attendant de l’administration républicaine.

Pour de nombreux analystes politiques, il ne faut pas trop espérer en dépit de la participation active et du vote massif de cette communauté au cours des différentes compétitions électorales au cours de l’année 2014. “On ne saurait nous prendre au sérieux quand bon nombre d’haïtiano-américains du Massachusetts ne brulent que du désir de se prendre en photo avec le gouverneur, le maire, la sénatrice ou le député” se moque Jacques D. Jean, l’un des invités de Julio Midy à Caméra Mosaïque (MCTV – Ch. 283 sur Comcast). Derrière ce comportement individualiste évoqué ici se cachent pourtant d’autres motivations que nous comptons analyser en profondeur dans nos prochaines émissions.

Pour élever le débat au niveau collectif, il est triste d’affirmer que nos 30,000 votes dans le Massachusetts, 16,000 pour la région métropolitaine de Boston (ce ne sont que des estimations à partir des registres électoraux), ne confèrent aucun poids politique réel  à notre communauté en l’absence d’institutions haïtiono-américaines capables de défendre notre agenda auprès des élus. Situation d’autant plus compliquée par le fait que cet agenda collectif n’existe pas.

A l’heure actuelle, même un débat autour “d’un agenda” est prequ’impossible. On n’en a pour preuve la malheureuse expérience de Jean-Claude Sanon, cet ancien candidat démocrate (un éternel candidat) à un siège de conseiller municipal, qui a commis “le péché mortel” d’apporter son soutien au ticket républicain Baker-Polito. Il a été pratiquement mis en pièces sur les ondes de plusieurs stations de radio au cours de la campagne électorale en automne dernier par des proches de certains élus démocrates. “Les haïtiano-américains doivent voter en faveur de tous les candidats démocrates”. C’était comme le mot d’ordre à respecter au niveau de notre malheureuse communauté alors que de proéminents démocrates américains, hispaniques, vietnamiens …. arboraient fièrement et allègrement leur bouton “Baker-Polito”.

Au cours de l’année 2015, nous tâcherons d’analyser en profondeur les causes profondes de ces comportements déviants, véritable entrave à un progrès collectif en faveur de la communauté haïtienne du Massachusetts. Espérons que nos prochains débats d’idées sur Caméra Mosaïque (MCTV Ch 283 – Comcast) aideront à mieux apprehender les faits et gestes de nos élus, particulièrement ceux dont leur carrière politique dépendent de nos votes.

Au moment de poster ces lignes, nous venons d’apprendre les responsables de New Bostonians ont annulé une réunion qui devrait se tenir ce jeudi à l’hôtel de Ville de Boston sur la mise en place d’une campagne d’information sur les nouvelles mesures en faveur des sans-papiers par le président Obama. Pourquoi cette réunion a-t-elle été annulée? Des mains politiques se cachent-elles derrière cette décision? Qui va se charger de cette campagne d’information? Nous renseignerons.

Un extrait de l'émission de Caméra Mosaïque (MCTV Ch 283 Comcast) qui sera diffusée en fin de semaine.