GuiteauToussaintLa règle du jeu est établie, tout le monde le sait. Le salaire du péché est la mort. Quel est le prix à payer si on veut vivre en Haiti ? Comme d’habitude l’assassinat de Guiteau Toussaint a suscité beaucoup de réactions. Des personnalités politiques, des colleègues, des commentateurs économiques, de simples citoyens ont tous comdamné la mort, pardon l’assassinat de celui qui avec éloquence a porté un démenti à ceux qui veulent nous faire croire que l’état est foncièrement mauvais gestionnaire .

GuiteauToussaintLa règle du jeu est établie, tout le monde le sait. Le salaire du péché est la mort. Quel est le prix à payer si on veut vivre en Haiti ? Comme d’habitude l’assassinat de Guiteau Toussaint a suscité beaucoup de réactions. Des personnalités politiques, des collègues, des commentateurs économiques, de simples citoyens ont tous comdamné la mort, pardon l’assassinat de celui qui avec éloquence a porté un démenti à ceux qui veulent nous faire croire que l’état est foncièrement mauvais gestionnaire .

Ressuciter la banque nationale de credit qui comptait ses jours pour grossir la bande des entrerprises de l’état à privatiser était considé comme une mission impossible. Guiteau Toussaint un pur produit de l’université d’état d’Haiti à la tête d’une commission a pu placer la Banque Nationale de Crédit (BNC)  en moins de dix ans en 3ème position sur l’échiquier banquaire national malgré les difficultés d’hier et les imcompréhensions d’aujourd’hui.

Il ne faut pas être dupe jusqu’à croire que l’assassinat de Guiteau Toussaint est un simple acte de banditisme. Les causes de son assassinat chez lui sous les regards de la maisonnée pourrait être son sens du risque , sa capacité d’inover,son integrité, je suis tenté de dire son option pour le socialisme,mais par peur qu’il soit vu comme les pseudo socialistes des années 90 qui parlent d’un socialisme qui n’a que l’enrichissement à n’importe quel prix et la privatisation comme unique solution aux problèmes des masses défavorisees. Pour rester dans l’esprit de Guiteau, parlons plutôt d’humanisme pourquoi pas de Toussaintisme .

Il est vrai que cet acte crapuleux est regrettable, il est plus regrettable que Guiteau est parti sans laisser à travers des livres les recettes de sa réussite.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)