Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Wright has a deprecated constructor in /home/infohait/public_html/templates/js_avalon/wright/wright.php on line 33

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Browser has a deprecated constructor in /home/infohait/public_html/templates/js_avalon/wright/includes/browser.php on line 135
Justice
                                                                                     
Mme Juliana Deguis Pierre (Photo: Google)

Soumis à InfoHaiti.net par le GARR
Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) se dit indigné face à la décision de la Chambre civile, du Commerce et du travail de Monte Plata d’annuler, le 9 septembre 2016, l’acte de naissance délivrée en 1984 à Juliana Deguis Pierre, une ressortissante dominicaine d’origine haïtienne. Mme Deguis Pierre avait reçu ce document originel du bureau d’état civil de la Première Circonscription de Yamasá, République Dominicaine.

Communiqué de Presse du Parquet de Port-au-Prince - .La République est aujourd'hui dans un carrefour décisif où le Président élu Jovenel Moise prêtera serment devant les répresentants du peuple ce mardi 7 février 2017. Je suis dans une inconfortabilité de me prononcer sur les dossiers transmis au parquet relatif à l'entrepreneur Jovenel Moïse.

Soumis à InfoHaïti.net par le GARR
Les corps sans vie de deux ressortissants haïtiens ont été retrouvés avec plusieurs blessures par balles, le 25 janvier 2017, à Bahoruco, une province de Neyba, ville dominicaine. Des membres du Département des Investigations Criminelles (DICRIM) en République Dominicaine ont ouvert une enquête pour identifier les coupables et élucider les circonstances dans lesquelles ces crimes ont été commis.

Les participant-e-s en train de réfléchir en atelier (Photo: GARR)

Soumis à InfoHaiti par le GARR
Le Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a organisé, le mardi 24 janvier 2017, un atelier d'échanges autour du thème "Migration et état civil: cas des migrants haïtiens en République Dominicaine". Réuni-e-s dans les locaux de l’institution, plusieurs représentant-e-s d’organisations communautaires et partenaires, de droits humains et surtout des entités publiques concernées par la question d’état civil ont pris part à cette activité.

Hier matin, au cours d'une opération menée à la rue Faubert, non loin de la Unicarte,  la Police de Pétion-Ville a procédé à l'interpellation de Saint Vil Noé, ex-policier de la 17eme promotion de la PNH et d'Atilus Onel. Il convient de signaler que Noé Sainvil a été appréhendé par la Police de Delmas en 2007, dans le cadre du cambriolage de la Soge Express de Delmas 30.

 

Guy Philippe sur le tarmac avant son extradition ce 5 Janvier 2017

Invité par le président du Sénat à venir s’expliquer aujourd’hui devant la Commission Justice, Sécurité et Défense Nationale du Grand Corps “sur les circontances, la légalité et la déportation présumé du sénateur élu de la Grande-Anse en la personne de Guy Philippe, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Me Camille Junior Edouard a sollicité le report “de cette importante et urgent séance de travail à la plus prochaine date”.

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Camille Junior Edouard (droite), et le DG de la PNH, Mikerlange Gédéon (gauche), le mercredi 7 décembre 2016. | Photo : J. J. Augustin (Le National)

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Camille Junior Édouard, accompagné du directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Mikerlange Gédéon, et de quelques membres de son cabinet à répondu à l’invitation de la Commission justice, sécurité et défense nationale du Sénat de la République autour de l’évolution du climat d’insécurité qui prévaut dans le pays ces derniers jours.

Me Camille Edouard JR, Ministre de la Justice et de la Sécurité publique

Le mercredi 7 décembre, le ministre de la Justice doit se présenter au Sénat en compagnie du directeur général de la Police nationale d’Haïti ainsi que des parquetiers de Port-au-Prince, de la Croix-des-Bouquets et de Jacmel, a informé le président de la Commission justice qui dit détenir des informations relatives à un complot ourdi par un secteur politique pour attaquer des entreprises privées.

Brignol Lindor

Soumis à AlterPresse le 1er décembre 2016 par Roseline LINDOR*
Le 3 décembre 2001, mon frère Brignol Lindor, journaliste à Radio Echo2000 de Petit-Goâve, a lâchement été assassiné par « une bande de tueurs liée aux autorités politiques locales du mouvement « Lavalas » (l’Avalanche) du président Jean-Bertrand Aristide », comme le mentionne Yves Saint-Gérard dans Haïti : 1804-2004. Entre mythes et réalités (Le Félin, 2004, p. 201). « Cette agression, particulièrement horrible, a coûté la vie à un jeune homme brillant, compétent, cultivé, indépendant des coteries rivales, attaché à sa ville natale. Beaucoup considéraient Brignol Lindor, 31 ans, comme ‘‘l’avenir’’ de cette commune déshéritée », ajoute-t-il.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)