Mercredi matin la tempête tropicale CHANTAL se rapprochait  davantage de lîle d'Haïti avec une légère augmentation de sa vitesse de déplacement entraînant un peu son intensité .Toutefois, les modèles de prévisions soutiennent que son centre pourrait atteindre les côtes sud de la République d'Haïti ce mercredi à partir de 8h PM.Ce système risque de générer de fortes pluies orageuses, des coups de vents violents et de grosses mers sur toutes  les  régions du  pays durant son passage selon le Centre National de Météorologie

 

Chantal devrait atteindre ce mardi  soir le Bassin des Caraïbes après avoir traversé l’arc antillais et les Petites Antilles. Plusieurs départements du pays en particulier le Grand Sud sont exposés à des conditions de tempête selon le Centre National de météorologie. Jeudi  soir de forts vents jusqu'à 85 nœuds devraient balayer certaines régions du pays.

Plusieurs quartiers de la ville du Cap Haïtien sont sous les eaux depuis le week-end écoulé suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur tout le département  du Nord. La situation était particulièrement compliquée dimanche soir pour des habitants des quartiers populaires tel Vertières, Cité du Peuple, Shada, Blues Hill. Plusieurs d'entre eux qui ont dû dormir à la belle étoile appellent les autorités à leur venir en aide.

Le phénomène de trou géant, comme celui qui s'est formé soudainement sous la chambre à coucher d'une maison de la région de Tampa, en Floride, «avalant» un homme de 36 ans, n'est pas rare.
En Floride justement, la probabilité que des gouffres s'ouvrent subitement est même si grande que la loi oblige les assureurs à couvrir ce risque dans leurs contrats.

Centre-ville:
Activités normales. La grève n'a pas été respectée pour les circuits suivants: Carrefour-Feuilles à rue Marcajoux; Portail de Léogane à Delmas; Centre-Ville à Petion-Ville.
Au Champs de Mars, Grand'Rue, La Saline, Carrefour-Feuilles, des fatras jonchent les rues.
Présence policière dans les rues de la Capitale.

Pétion-ville : Embouteillage monstre sur la route de Peguy-ville, rue Metellus à côté de la place Boyer Rue Vilatte, rue Rigaud, rue Lambert jusqu'à Ste Thérèse et Juvénat.
Route Nle #1, de Bon Repos, Marin, Cazeau, jusqu' à la route l'aéroport, situation quasi normale. Sauf l'embouteillage habituel de Carrefour de Shadda à la Croix-des-Mission. Les gens mènent leurs activités régulières et la présence policière est remarquée.
Route de Frères la circulation est fluide embouteillage au niveau de Sainte Claire.
La prudence est toujours de mise, car la situation peut evoluer a n'importe quel moment.

Le Cap sous les eauxC’est le Nord du pays qui est particulièrement touché par ces inondations meurtrières. Selon les responsables départementaux de la protection civile, plus d’une douzaine de morts ont été dénombrés jusqu’à date dont 6 au “Haut du Cap”. Wilson ainsi connu a perdu quatre (4) de ses enfants ainsi que sa femme durant cette nuit  cauchemardesque au cours delaquelle leur petite maison n’a pu résister face à  la furie des eaux. Plusieurs autres maisons se sont effondrées sans compter les nombreuses plantations qui ont été détruites

 Au moins (quatre) 4 morts, membres d'une seule famille  ont  eté déjà recensées  et plusieurs disparus.  Suite a de fortes averses qui s'abattent depuis hier sur le département du Nord le  Cap Haïtien ainsi que  plusieurs zones environnantes  ont été inondées. 

L'accident est survenu ce samedi après-midi peu après 17 heures quand le pont jeté sur la rivière de Dumeuze  sur la route reliant la ville de Jacmel à La Vallée de Jacmel a cédé sous le poids d'un tracteur d'une entreprise privée de la zone, lui-même bondé de passagers qui essayait d'aider un véhicule du curé de la paroisse Bellevue-La Montagne (le père Guilloteau)  à traverser la rivière.

La tempête tropicale Isaac s'est abattue ce samedi 25 août sur Haïti, causant la mort de quatre personnes. La côte sud-est du pays a été touchée d'abord, mais les dégâts sont considérables dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, où plusieurs centaines de milliers de sinistrés du séisme de 2010 survivent toujours, depuis deux ans et demi, dans des camps de fortune.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)