L'ouragan Irma, rétrogradé en catégorie 1, progresse en direction du nord de la Floride après avoir durement touché l'archipel des Keys, dimanche. Au moins trois personnes sont mortes. Donald Trump a déclaré l'état de catastrophe naturelle.

L'ouragan Irma, qui remonte ce lundi 11 septembre le long de la côte ouest de laFloride, a été rétrogradé dans la matinée en catégorie 1 – sur une échelle de 5 –, a annoncé le Centre des ouragans américain (NHC).

Il reste malgré tout toujours menaçant, avec ses vents violents pouvant atteindre 135 km/h, ainsi que des risques de montée des eaux.

Les mises en garde sur les risques de marées de tempête (une montée soudaine du niveau de la mer) sont ainsi maintenues pour de vastes étendues de la péninsule de Floride, où 6,3 millions de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer, l'une des plus grandes évacuations dans l'histoire du pays.

Au moment de sa rétrogradation, l'œil du cyclone se situait à environ 40 kilomètres au nord-est de la grande ville de Tampa, sur la côte ouest de l'État. Dotée d'immenses plages de sable blanc, de grands hôtels et comptant plusieurs millions d'habitants dans l'agglomération, la baie de Tampa est considérée comme la zone la plus vulnérable du pays face à un ouragan comme Irma.

Irma devrait s'affaiblir en tempête tropicale au fur et à mesure de son avancée dans le nord de la Floride et le sud de la Géorgie dans la journée de lundi.

Quatre millions de personnes privées d'électricité

Renversant les palmiers et même des grues, arrachant des poteaux électriques et déversant des pluies diluviennes, Irma était arrivé dimanche aux États-Unis en catégorie 4, avec des rafales à 215 km/h sur l'archipel des Keys, dans le sud de la Floride. Il a ensuite frappé la côte ouest avec des vents de 185 km/h (catégorie 3), puis a été rétrogradé en catégorie 2.

Plus de 4 millions de personnes étaient privés d'électricité, selon les services d'urgence. La compagnie Florida Power and Light a annoncé avoir "arrêté en toute sécurité" l'un des deux réacteurs nucléaires de sa centrale de Turkey Point, à la pointe sud-est de la péninsule.

Après avoir dévasté plusieurs îles des Caraïbes et fait 27 morts dans cette région, le bilan d'Irma s'est encore alourdi en Floride avec trois victimes, tuées dans des accidents de la route samedi et dimanche matin.

Afin de débloquer d'urgence des moyens supplémentaires d'aide, le président américain Donald Trump a déclaré dimanche l'état de catastrophe naturelle en Floride, où il a annoncé qu'il se rendrait "très vite".

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)