P-au-P., 4 oct. 2016 [AlterPresse] --- La situation s’est rapidement détériorée au Sud d’Haïti sous l’effet des premières manifestations du puissant ouragan Matthew, alors que des milliers de personnes affluent vers les abris provisoires, selon des informations officielles. Suite à une submersion marine, plusieurs villes côtières ont été inondées, dont Port-Salut, où une personne est décédée. Cette dernière n’a pas eu le temps d’évacuer sa maison, rapporte un riverain à AlterPresse.

L’information a été confirmée par la protection civile, qui annonce également que 5 maisons ont été détruites ainsi que des plantations à Port-Salut où des pertes ont été enregistrées au niveau du bétail.

D’autres villes du Sud comme AnseDHainault, Tiburon, Les Cayes, Boucan, Chardonnière, Les Irois, Dame-Marie, Les Anglais, Bariadelle et Petite Rivière ont également subi des inondations.

Une certaine panique a été observée dans plusieurs régions du pays au moment où les effets de l’ouragan de catégorie 4 commençaient à se faire sentir.

Plus de 6.400 personnes ont afflué vers les abris provisoires dans le Sud et dans l’Ouest où les vents et les pluies ont augmenté en intensité durant la nuit, plutôt longue pour les habitants de plusieurs quartiers de la zone métropolitaine.

En moins de deux heures, la quantité de personnes se réfugiant dans les abris a doublé. Depuis plus de 24 heures, les autorités peinaient à déplacer les gens vivant dans des zones à risques, y compris dans les bidonvilles littoraux de la capitale.

« Le danger est devant nous », a avertit le président Jocelerme Privert dans une intervention dans les médias dans la soirée du 3 octobre. Il a appelé à la « solidarité » et à préserver la vie de tout un chacun.

375 à 625 mm de pluies devraient être déversées sur les zones Sud du pays, qui, à cause de la déforestation, est devenu extrêmement vulnérable.

De fortes inondations risqueraient aussi de provoquer une recrudescence du choléra, dont des remontées sont observées à chaque saison pluvieuse, depuis que l’épidémie a été déclenchée en 2010 par la négligence des soldats de la mission de l’ONU.

Le ministre de l’intérieur, Francois Annick Joseph, a indiqué que 1300 écoles ont été transformées en abris provisoires dans les zones les plus exposées.

Dans ces régions également, les prisons se trouvant à proximité de la mer, ont été évacuées.

Des équipements ont été positionnés dans le Sud, en prévision d’éventuels dommages sur les infrastructures.

Le haut fonctionnaire a aussi fait savoir qu’entre 200.000 et 300.000 Gourdes (soit entre 6000 et 12000 USD) ont été transférées vers les communes, dont le nombre s’élève à 145.

Plusieurs maires se sont plaints du dénuement de leurs municipalités et de leur incapacité à faire face à toute situation d’urgence. D’autres ont quand-même pu compter sur l’apport de secteurs locaux.

Suite à un conseil des ministres spécial durant la journée du 3 octobre, le gouvernement a assuré qu’un système d’assistance avant, pendant et après l’ouragan Matthew, a été mis en place.

D’autre part, la présidence a tenu à préciser que la date fixée pour l’organisation des élections en Haïti, le 9 octobre prochain, « est toujours maintenue, contrairement aux rumeurs », suivant un communiqué.

Le Conseil électoral provisoire (Cep) observe la situation climatique. Il est trop tôt pour envisager un possible report, déclare le président de l’institution Leopold Berlanger, constatant que le passage de l’ouragan a engendré quelques retards dans le processus.

Dans un communiqué, le Conseil demande à son personnel et ses partenaires de surseoir à toute activité à risque et de faire preuve de prudence.

http://www.alterpresse.org/spip.php?article20691

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)