Imprimer
Catégorie : Environnement
Affichages : 2130

"Les zones montagneuses d'Hispaniola, l'île que se partagent Haïti et la République dominicaine, entament la force d'Emily", a informé cet après-midi le Centre national américain des ouragans (NHC). Dans son dernier bulletin, un porte-parole du centre a précisé que la tempête Emily pourrait se transformer en onde tropicale en début de soirée avec des vents atteignant 55 km/heure.

"Les zones montagneuses d'Hispaniola, l'île que se partagent Haïti et la République dominicaine,entament la force d'Emily", a informé cet après-midi le Centre national américain des ouragans (NHC). Dans son dernier bulletin, un porte-parole du centre a précisé que la tempête Emily pourrait se transformer en onde tropicale en début de soirée avec des vents atteignant 65 km/heure.

Cependant, les autorités haïtiennes ont maintenu le niveau de vigilance rouge du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres et demandé aux populations vivant dans les départements suivants: Sud-est, Ouest, Sud, Grand-Anse, Nippes, Centre et Artibonite:

Selon un porte-parole de la Police Nationale d'Haïti, M. Jackson Hilaire, la circulation interdépartementale a été interdite depuis hier soir dans le Sud, le Sud-Est, la Grande-Anse et les Nippes compte tenu des fortes précipitations et des vents provoqués par Emily.

Dans le Plateau-central, des pluies diluviennes qui se sont abattues sans cette région du pays depuis le début de la semaine ont causé des dégats matériels considérables notamment à Savanette (arrondissement de Lascahobas) où la rivière Fer à Cheval a laissé son lit naturel pour innonder plusieurs dizaines d'hectares de terre. Même situation constatée à l'Estère (commune de la ville des Gonaïves) où les innondations affectent environ 300 familles, selon le maire de cette ville, M. Alexis Fortuna.