×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/edwidgedanticat
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/haitiharvard
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/edwidgedanticat
There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/haitiharvard

Hérold Jean-François, journaliste-écrivain et PDG de Radio IBO (photo de Gérald Bordes)Haïti-Educ'2012 s'est poursuivie ce vendredi au Karibe Convention Center à Port-au-Prince. Nous prenons plaisir à publier le texte de la conférence prononcée cet après-midi par notre confrère Hérold Jean-François, journaliste-écrivain et PDG de Radio IBO. 

Au premier plan, les ministres Daniel Suplice (Haïtiens vivant à l'Etranger) et Pierre-Raymond Dumas (Culture) ainsi que l'ambassadeur du Canada en Haïti, M. Henri-Paul Bernandin  (Photo de Gérald Bordes)Au Karibe Convention Center, ce soir, a été lancée "Haiti-Educ'2012" une série de conférence-débats sur  tous les aspects de l'éducation à tous les niveaux en Haïti. Organisée par le Groupe de Recherche et d"Action pour une Haïti Nouvelle (GRAHN) sous l'égide du Ministère de l'Éducation nationale et de laformation professionnelle (MENFP), Haïti-Éduc’2012 qui prendra fin samedi prochain est la première d'une série de conférences bisanuelles à être organisées au cours des deux prochaines décennies.

S’il est entendu que depuis l’adoption de la Constitution de mars 1987, la langue française est reconnue comme l’une des deux langues officielles - l’autre étant bien sûr le kreyòl – de la république, la question du statut du français au niveau de la compétence des locuteurs haïtiens reste un sujet de discussion dans certains milieux. Le terme « compétence » est utilisé ici dans l’acception particulière couramment admise dans le cadre de la grammaire générative du linguiste Noam Chomsky, c’est-à-dire l’aptitude d’un locuteur à créer et comprendre des phrases d’une langue dans n’importe quelle situation et même des phrases (grammaticales et agrammaticales) qu’il n’avait jamais entendues auparavant.

Ecole St-Mathieu, LéoganePrès d'un millier de personnes  dont  des représentants gouvernementaux, des leaders communautaires, des étudiants et des enseignants ont assisté hier dimanche  à l'ouverture officielle de l'Ecole Saint-Mathieu, située à Mathieu, section communale Grande Rivière, commune de Léogane.  L'école de Saint Matthieu  est le premier prototype dessiné par l'architecte finlandais Matti Kuittine.  Elle est financée  par la branche de Finn Church en Haïti en collaboration avec les membres de l'Alliance ACT.

La Finn Church Aid (FCA) de l’Eglise Luthérienne de la Finlande et le Bureau Anglican de l’Education en Haïti (BAEH) de l’Eglise Episcopale d’Haïti vont procéder demain dimanche à  l’inauguration du bâtiment logeant  l’Ecole Saint Matthieu située à Mathieu, section communale Grande Rivière, commune de Léogane, a appris InfoHaiti.net.

Mythe # 2 : L’écriture du créole haïtien doit suivre l’écriture du français parce que le créole haïtien n’est pas un créole anglais.
La deuxième proposition contenue dans cette phrase ne constitue pas un mythe : en effet, il est tout à fait correct de dire que le créole haïtien n’est pas un créole anglais. Le créole haïtien est un créole français (certains linguistes préfèrent dire que c’est un créole à base lexicale française, mais cette explication suggère que seul le lexique du français influence le créole haïtien, ...

Hervé seux, Directeur de l'efgb"Cette initiative est l'un de nos projets stratégiques pour la prochaine année académique. Nous avons toujours pensé à étendre nos services éducatifs à la communauté haïtienne particulièrement à Boston, Randolph et Brockton" a déclaré hier soir M. Hervé Seux, invité de "Dialogue francophone" une émission hebdomadaire de l'Institut Haïtiano-Américain de la Francophonie (INHAF)diffusée sur le réseau public BNN-Boston.

Pourquoi les locuteurs haïtiens ne font-ils pas plus d’efforts pour respecter la graphie officielle du créole haïtien ? Pourquoi ce laisser-aller insupportable dans l’écriture de la langue nationale qui est aussi une des deux langues officielles de la république ? Quand j’observe l’écriture créole de certains internautes, je me demande s’ils savent qu’il existe depuis janvier 1980 deux communiqués rédigés en français et en créole et publiés par la Secrétairerie d’Etat à l’Education Nationale. Pourquoi les locuteurs haïtiens ne font-ils pas plus d’efforts pour respecter la graphie officielle du créole haïtien ?

Port-au-Prince, 9 mai 2011 – Le gouvernement américain a officiellement lancé un programme de formation de quatre mois visant à renforcer les aptitudes de soixante (60), employées du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

Le mois de Mai déclaré « Mois de l’héritage haïtien »  dans l’Etat du Massachusetts par proclamation du Gouverneur Deval Patrick
Le coup d’envoi des activités devant marquer la célébration du «Mois de l’Héritage haïtien» a été donné hier lundi soir au local de la Haitian Multi-Service Center à Dorchester (région métropolitaine de Boston).  Au cours de ce rassemblement  à caractère culturel, deux jeunes américaines d’origine haïtienne, Rebecca Zama (12 ans) et Princessa Calixte (18ans) ont émerveillé l’assistance avec l’interprétation de chansons tirées de notre folklore.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)