Le français en bonne santé dans les Amériques mais de nombreux défis restent à surmonter: le congrès annuel de l’Association des professeurs de langues étrangères aux Etats-Unis clôture ses travaux ce dimanche à Boston
671 exposés didactiques/ateliers et 75 ateliers de promotion de produits et matériels pour les salles de classe et les laboratoires de langues sans compter les sessions plénières. Ouf ! ….  Les 7.000 professeurs de langues étrangères réunis depuis vendredi dernier pour leur convention nationale vont retourner dans leur traintrain quotidien  demain lundi après trois jours de travaux centrés principalement sur le partage des recherches dans le domaine de la pédagogie en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement offert dans les écoles primaires, secondaires et institutions universitaires américaines.

Le français en bonne santé dans les Amériques mais de nombreux défis restent à surmonter: le congrès annuel de l’Association des professeurs de langues étrangères aux Etats-Unis clôture ses travaux ce dimanche à Boston
671 exposés didactiques/ateliers et 75 ateliers de promotion de produits et matériels pour les salles de classe et les laboratoires de langues sans compter les sessions plénières. Ouf ! ….  Les 7.000 professeurs de langues étrangères réunis depuis vendredi dernier pour leur convention nationale vont retourner dans leur traintrain quotidien  demain lundi après trois jours de travaux centrés principalement sur le partage des recherches dans le domaine de la pédagogie en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement offert dans les écoles primaires, secondaires et institutions universitaires américaines.
Les exposés (plus d’une cinquantaine) présentés sur “le multimédia et l’acquisition de langues étrangères” dans le cadre de cette convention, le nombre important de kiosques des compagnies de l’audiovisuel et de la communication via internet laissent présager pour la prochaine année académique de fortes pressions sur les coffres des districts scolaires à un moment où la tendance est plutôt à la réduction ou à l’annulation pure et simple des cours de langues étrangères compte tenu du climat de crise économique aux Etats-Unis.

 

Dernière journée de la convention ce dimanche“Mes élèves n’ont même pas accès à l’internet à partir de leur salle de classe” nous a confié un professeur d’espagnol d’une région rurale du Sud des Etats-Unis. “Les résultats des recherches effectuées par ces universités sur le rôle de l’audiovisuel, l’internet  etc … sont assez convaincants. Cependant, leur application dans les salles de classe ne sera pas pour demain” a commenté un ancient directeur du département de langues dans un district scolaire de West-Virginie. Ils étaient donc nombreux ces prof qui seront bien forcés de continuer à utiliser pour longtemps encore le traditionnel tableau noir et la craie alors que certains de leurs collègues enseignants dans “l’autre amérique” dénoncée par John Edwards (ancient candidat démocrate à la présidence) disposent depuis belle lurette de tous les gadgets audiovisuels et électroniques: laptops individuels dans les salles de classe branchés à l’internet (haut-débit), matériels et logiciels (SMART) etc ... Et dire que les élèves habitant les "quartiers chic" sont en mesure d’effectuer des séjours linguistiques à l’étranger pour appliquer l’enseignement théorique et pratiquer la langue qu’ils étudient, on comprend pourquoi alors il y a tant de débats sur la qualité de l’enseignement des langues étrangères aux Etats-Unis. Pour répéter ce professeur d’italien à Newton, Massachusetts, “les langues ne sont pas si difficiles à enseigner mais il faut y mettre les moyens”.

 

Et le français dans tout ça

 

Présentation sur l'Union Européenne ce dimancheLes gouvernments français et québécois ont déployé d’importantes “batteries” pour exposer la francophonie à cette importante clientèle présente à la convention : kiosques avec des matériels de promotion, tableau  électronique vraiment impressionnant de TV5 Monde, posters  attrayants (rouge et blanc) de Radio France Internationale (RFI) et de petits cadeaux pour les élèves, géant panneau multicolore (vraiment remarquable même à distance) du Centre de la Francophonie des Amériques. A part cet espace visuel dans le principal hall d’exposition de la convention, les ressources humaines étaient tout aussi importantes. Pour la France, des employés de l’ambassade Washington étaient présents pendant ces trois jours en compagnie de nombreux cadres du consulat général en Nouvelle-Angleterre à commencer par le chef de mission M. Christophe Guilhou. “La langue française se porte bien  avec ses plus de 200 millions de personnes qui la pratique dans 50 pays sur les cinq continents, dira ce spécialiste des langues et civilisations orientales lors du déjeuner offert le samedi 20 novembre par le gouvernement français à “ces soldats en première ligne” de langue de Voltaire.

 

Dans les nombreuses salles de la convention, il revenait aux chercheurs (des professeurs d’université pour la plupart) de vendre les richesses de la langue française et des cultures francophones. Citons entre autres :  “La France contemporaine à travers ses films” une sympathique causerie de son auteur Anne-Marie Christine, professeure à Tufts University (Medford, MA), “Entre les Murs”, débats animés par  Corinne Etienne (département de Linguistique appliquée à UMass-Boston) sur ce film de Laurent Cantet (gagnant Festival de Cannes en 2009) …. D’autre part, des représentants de nombreuses institutions spécialisés dans les séjours linguistiques de courte durée et l’enseignement des langues  sont venus de  France pour des exposés sur leurs programmes. Nombreux ont été les enseignants de français à participer par exemple à la présentation sur le CAVILAM (Centre d’Approches Vivantes des Langues et des Médias) faite par son directeur général M. Michel Boiron.

 

André Magny et autre cadre du Centre de la Francophonie des Amériques au kiosque du gouvernement du Québec Le gouvernement du Québec a également bien joué son rôle dans cette convention des professeurs de langues étrangères aux Etats-Unis avec sa nouvelle-née : le Centre de la Francophonie des Amériques, cette institution créée en octobre 2008 et qui a pour ambitieuse mission d’assurer la promotion de la francophonie dans “ces amériques” anglophone, hispanophone, lusophone et créolophone. “La tâche est de taille mais nous pouvons gagner beaucoup de terrain par des initiatives visant notamment les jeunes” nous a confié  M. André Magny, conseiller à la programmation et aux communications de cette institution. En effet de 2008 à nos jours, le centre compte déjà à son actif plusieurs initiatives en faveur des jeunes du continent: concours “francophone en action”, forum des jeunes ambassadeurs de la Francophonie des Amériques auquel ont participé neuf (9) jeunes compatriotes du 7 au 17 août 2010 à Moncton et Shippagan (Canada). D’alleurs, le jeune auteur haïtien Duckens Charitable est en résidence d'écriture au Québec jusqu’au au 30 novembre dans le cadre d’un programme réalisé en partenariat avec le centre des auteurs dramatiques du Québec (CEAD) .

 

Le collège international de Cannes (France) présent à la conventionEn dépit de la "bonne santé" de la langue française dans les Amériques avec 33 millions de francophones  dont 11 millions aux Etats-Unis (2 millions dans les Etats de la Nouvelle-Angleterre: Maine, New Hampshire, Vermont, Massachusetts, Rhode Island et Connecticut), la tâche n’est pas du tout facile pour ceux qui s’adonnent à la promotion de la langue française et les cultures francophones particulièrement dans la république étoilée où la langue de Cervantes a pignon sur rue pour des raisons géographique, démographique, historique, politique et même économique, le voisin du sud étant membre de l’'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Il est connu de tout le monde que le français est la première langue qui s’en va quand un district scolaire ou une école fait face à des problèmes budgétaires. L’on comprend d’ailleurs pourquoi les responsables de l’Association américaine des professeurs de français (AATF) ont multiplié leurs efforts pendant la convention auprès de leurs membres pour l’application d’un certain "activisme" en vue de trouver des alliés politiques pour faire face aux “francophobes”. Au niveau universitaire, la bataille est vraiment féroce pour conserver les programmes d’enseignement du français. Tout récemment, le consulat de France en Nouvelle-Angleterre a du “monter au créneau” pour accompagner les franco-américains du Maine dans leurs démarches auprès des responsables de l’université d’état en faveur du maintien dette langue. Dans le Massachusetts connu pour la qualité de son enseignement supérieur, les universities d’état n’offre pas de cours de français au niveau de la maîtrise. A Umass-Boston par exemple, le programme de l’enseignement du français est réduit à une peau de chagrin avec deux professeurs à plein temps.

 

Au cours de ces derniers mois, le consulat de France en Nouvelle-Angleterre a pris tout une série d’initiatives dont la dernière est “Le Café Français de Boston”, une rencontre organisée entre les professeurs de la région. La première avait eu lieu le 30 septembre dernier en la résidence du consul général de France M. Christophe Guilhou. Cette semaine se déroulera la première réunion de planification de la quinzaine de la francophonie 2011.

Et Haïti dans la promotion de la francophonie dans le Massachusetts? N’allez pas poser cette question aux représentants de notre gouvernement dans la région. “Mwen pa remen Zen” à moins d’une semaine du scrutin du 28 novembre. Il ne faut pas non plus embarasser ces sympathiques compatriotes (consuls et vice-consuls au pluriel) qui n’ont ni budget ni personnel affecté au culturel. L’époque des attachés culturels est belle et bien révolue.. Singulier petit pays qui n’a pourtant que le culturel à vendre sur le marché international. Mais malheureusement les investisseurs ne se bousculent pas. Dans la république des ONG qu'est devenu notre pays, il faudrait penser à une ou des ONG culturelles pour s'en occuper

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)