Une fois de plus, des centaines d'employés de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI)  ont à nouveau gagné les rues pour réclamer une revalorisation du salaire minimum à 800 gourdes.

Le rapport du Conseil Supérieur des Salaires (CSS) a publié la semaine dernière un rapport fixant le salaire minimum dans la sous traitance à 335 gourdes. Une décision qui a provoqué la colère des manifestants. Selon les protestataires, les membres du CSS n'ont aucune qualité ni moralité pour se prononcer sur leur salaire.

Les manifestants ont été également critiques à l'endroit du Chef de l'Etat, Jovenel Moïse, qui selon eux, est en train de faire le jeu des patrons qui auraient largement financé sa campagne électorale.

De nombreux étudiants ont rejoint les manifestants ce mercredi.  Ils  ont tiré trçs acides à l’endroit des hommes d'affaires du pays qui “refusent de verser les 800 gourdes aux employés du textile comme salaire minimum”.

Les protestataires annoncent qu'ils n'abandonneront pas la rue tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)