Des affiches de Gary Victor, l'auteur le plus lu sur l'île étaient partout. © In Koli Jean Bofane

CHRONIQUE. L'écrivain congolais a découvert Port-au-Prince lors du festival Étonnants Voyageurs. De retour à Bruxelles, il nous adresse une lettre qui raconte...
Débarquer à Port-au-Prince pour la première fois, la nuit, pour un écrivain congolais ne constitue pas vraiment une surprise. Le boulevard Toussaint Louverture, qui part de l'aéroport, ressemble à s'y méprendre au boulevard Lumumba que l'on emprunte après le tarmac de N'jili. Les embouteillages et la cohue des taxis-bus aux arrêts n'ont rien à envier à ceux de Kinshasa. Le jour, c'est encore plus confondant, en dehors des couleurs des pagnes, les échoppes, les vendeurs à la sauvette et la démarche pressée des passants, c'est Kinshasa dans la mer des Caraïbes avec, tout autour de moi, cette accumulation d'affiches électorales.

Lire sur Le POINT Afrique

 

Vue partielle du site de la FILHA. | Photo : Dave Vernet (Le National)

Nouveau plaidoyer pour l’utilisation optimale du Créole dans l’enseignement en Haïti   
P-au-P, 12 déc. 2016 [AlterPresse] ---- La 4e édition de la Foire internationale du livre d’Haïti (Filha 2016), déroulée du vendredi 9 au dimanche 11 décembre 2016, à Delmas (municipalité au nord-est de la capitale), a été une réussite, selon les témoignages recueillis par AlterPresse.
Réalisée autour du thème : « Je lis, je grandis », cette foire a réuni une centaine d’écrivains, des visiteuses et visiteurs, amantes et amants du livre, dont de jeunes écolières et écoliers, pour la plupart, au Palais municipal de Delmas, à Port-au-Prince.

Des écrivains haïtiens, notamment Lyonel Trouillot, directeur de l’atelier Jeudi Soir, le romancier Henry Kénol et le dramaturge Faubert Bolivar, ont tenu une conférence-débat autour de la nécessité et l’efficacité des ateliers d’écriture, le jeudi 1er décembre 2016, à la Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH), dans le cadre du festival Étonnants Voyageurs. Plus d’une cinquantaine de personnes ont assisté à cet événement déroulé en présence de la directrice de la BNH, Emmelie Prophète.

Cette année le festival  Etonnants Voyageurs Haïti se déroule du 1er au 4 décembre a Port-au-Prince. Cet événement sera l'occasion de réunir écrivains, lecteurs et la jeunesse scolaire. En cette année électorale et après le passage de l'ouragan Matthew, cet échange est essentiel puisqu'il est toujours urgent de discuter de la condition humaine. La 4e édition du festival a pour thème cette année la construction de soi. Un thème passionnant pour un festival qui va encore ravir ses participants.

Dans ce receuil, l’auteur semble suggérer que l’humanité chemine vers une prise de conscience accélérée sur la condition feminine. Il en profite pour souligner la grandeur de la femme, sa beauté et semble établir une similitude entre cette beauté et celle de la nature. Précisément, dans son poème “Hommage à la femme”, le lecteur sera fasciné par l’habileté de l’auteur d’identifier des qualités, des atouts, des vertus que possèdent les femmes tout en soulignant l’affliction à laquelle ells sont sujettes. Et pendant qu’il y invoque avec eloquence son admiration et sa veneration pour cette gente feminine, l’auteur laisse échapper un sentiment de culpabilité, comme s’il voulait, au nom des hommes, implorer pardon et regrets pour toutes fautes commises et peines infligées aux femmes.

L'écrivain Gary Victor

Un public plus jeune, un tas de nouveaux auteurs, la bonne marche des activités de la Quinzaine du livre… Livres en folie 2016 s’est révélée un succès aux yeux de Max Chauvet, directeur du journal Le Nouvelliste. Tout en regrettant des aléas tels le mauvais état de la route et l’exiguïté du site qui ne permet pas de bien loger tous les acteurs de Livres en folie.

La bande à pied Follow Jah

La bande à pied Follow Jah quittera Haïti le 28 avril prochain pour une tournée européenne (Belgique, France, Pays-Bas) qui durera un peu plus d’un mois.Cette tournée s’inscrit dans le cadre du travail de développement que l’association Caracoli réalise avec la bande à pied Follow Jah. Depuis 2010, Caracoli s’applique à explorer et valoriser toutes les potentialités offertes par le rara et les bandes à pied, à travers un travail d’accompagnement spécifique de la bande à pied Follow Jah.

L’ambassadeur Peter F. Mulrean dans son discours de circonstance

Vingt-trois (23) tableaux, 2 sculptures et 2 pièces en métal découpé provenant de la Galerie Georges Nader,  du Musée d’Art Nader et de la Galerie Marassa seront exposés en permanence.  M. Nader a prêté la majorité des œuvres et a également aidé à conceptualiser l'ensemble de l'exposition en compagnie de Mme Michèle Frisch et de Pascale Monnin dont une des créations (Chapelet champêtre, 2010-2016) est suspendue à l'arbre nommé Mimi blanc en Haiti ou Barringtonia asiatica au jardin de la résidence.  

Ana María Rosado

Ana María Rosado est une brillante concertiste originaire de Porto-Rico qui sera en concert à la Salle UNESCO de FOKAL le vendredi 12 février 2016 à 6 h pm. Elle interprétera lors de ce concert des compositions de Jorge Morel (Argentine), Frantz Casséus (Haïti), Gentil Montaña  (Colombie) et Manuel M. Ponce (Mexique). Cette soirée est proposée par la Fondation Moulin sur Mer, à l'occasion du passage en Haïti de Ana María Rosado, invitée par la fondation au musée Ogier-Fombrun pour un récital de guitare à la mémoire du regretté Gérard Fombrun.

Note de Presse
T-Vice voudrait avant tout remercier le comité national de carnaval qui a réitéré son invitation à l'équipe pour participer au Carnaval 2016. Le groupe a travaillé d'arrache pieds pendant un mois pour créer une méringue carnavalesque qui est peut-être l'une des meilleures de son palmarès. Le groupe est rentré en Haïti en préparation aux trois jours gras et a répété ardemment pour satisfaires ses fans inconditionnels.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)