La coopération bilatérale avec la République d’Haïti remonte à la signature en septembre 1997 d’un accord de coopération entre les Gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la République d’Haïti. Aujourd’hui, la coopération avec Haïti occupe toujours une place prioritaire.

Dans le cadre de ce 20ème anniversaire, plusieurs activités seront réalisées en Wallonie et à Bruxelles ainsi qu’en Haïti pour souligner l’importance de cette coopération, au travers notamment de rencontres artistiques, d’un forum sur la problématique de l’insertion scolaire des enfants en situation de rue, d’une rencontre sur les médias et la démocratie, ou encore d’un colloque sur le rôle des organisations civiles sur le devenir du pays.

Une « année Haïti »

A cet effet, plusieurs artistes haïtiens seront invités en Wallonie et à Bruxelles durant cette année mais, à la demande d’opérateurs culturels haïtiens, la volonté de renforcer également la participation des artistes de Wallonie-Bruxelles sur les scènes haïtiennes a été rencontrée. Nous pouvons également nous réjouir d’une décentralisation de cet évènement au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris (pour la Journée internationale de la Francophonie et le Festival francophonie Métissée)  ainsi qu’au Théâtre des Doms à Avignon.

Bilan des 20 années de coopération

Les projets soutenus durant ces 20 dernières années ont essentiellement porté sur :

- le renforcement des capacités de l’Etat, particulièrement en matière des politiques en faveur de la jeunesse ;

-  le développement local, à travers la constitution et la formation de fonctionnaires appelés à soutenir et encourager les initiatives locales porteuses de développement ;

- les échanges culturels, le soutien aux artistes haïtiens, la fourniture d’ouvrages dans les bibliothèques ;

-  un échange d’expertise portant sur l'organisation de services médicaux de proximité ;

- la protection de l’environnement dont la formation et l’encadrement à la gestion biologique des décharges les énergies renouvelables ;

- le secteur des transports, avec l’organisation de différents modules de formation pour agents publics orientés vers le contrôle des chantiers et installations, de même que la sécurité routière ;

-  la formation professionnelle et technique et l’insertion des jeunes, concrétisée par la mise sur pied d’ateliers-écoles axés sur les métiers de l’électromécanique et de la construction ainsi que sur la formation à la création et à la gestion de micro-activités ;

- La formation en santé sexuelle et reproductive mené par l’ONG Médecins du Monde Belgique.

Le programme en cours 2015-2018 est axé sur les secteurs de la Formation professionnelle et de la Culture.

 •  Formation professionnelle et technique

L’accent est mis sur le soutien aux projets permettant d’améliorer l’insertion socioprofessionnelle des jeunes haïtiens, dans différents domaines.

On soulignera la synergie établie entre le programme de la Commission mixte permanente et le programme mené par l’APEFE ( Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger)  qui porte plus spécifiquement sur l’accès à la formation pour les jeunes défavorisés par la mise sur pied d’un système de bourses d’études et sur la mise en place d’un système d’orientation professionnelle et de placement en entreprises (stage/emploi) ainsi que sur le programme de formation mobile ;

Par ailleurs et ce depuis 2012, Wallonie-Bruxelles International (WBI) soutient un programme de réhabilitation de maisons traditionnelles en bois dites  « Gingerbread » mené par la FOKAL, le Monument Fund et  l’Institut du Patrimoine wallon.

Enfin, un projet de formation à la production de la spiruline ainsi qu’un projet de formation professionnelle au travail social de rue sont également soutenus dans ce secteur.

 •  Culture et entreprises culturelles

Le programme vise la professionnalisation et la mobilité des artistes, le renforcement institutionnel de structures de formation artistique et la consolidation de structures culturelles.

Un accent est mis notamment sur la valorisation des musiques traditionnelles, le renforcement des capacités de l’Ecole nationale des Arts (ENARTS) de Port-au-Prince avec des missions d’enseignement de La Cambre et de l’Ecole Le 75, le renforcement des structures de formation théâtrale dans un partenariat mené par le Conservatoire de Liège avec l’Atelier Soleil au Cap Haïtien et l’ENARTS et le soutien au Festival 4 Chemins de Port-au-Prince (manifestation soutenue depuis sa création par WBI), le renforcement des compétences des professionnels de la chanson et le développement d’une dynamique culturelle durable autour du livre et de la lecture en faveur des jeunes haïtiens.

WBI a également soutenu en 2015 et 2016, un programme de formation de jeunes photographes, vidéastes et graphistes réalisé avec Gaël Turine, Loïc Delvaux et Chiqui Garcia.  Ce projet a permis de renforcer les capacités d’édition des photographes et graphistes via la création d’une plateforme collaborative sur le Web et via le soutien à la création du premier n° d’une revue papier « Frontière(s) ».

Coopération bilatérale indirecte

Dans le cadre de son programme de co-financement des ONG ou du programme de soutien aux projets des pouvoirs subordonnés wallons, des organisations de travailleurs ou d’agriculteurs, des mutualités de Wallonie-Bruxelles, WBI intervient dans divers projets en Haïti dans les secteurs de l’emploi, de l’éducation, de la jeunesse, des droits de l’enfant, le syndicalisme, la protection sociale.

Le logo de célébration des 20 ans de l’accord de coopération entre Wallonie-Bruxelles International (WBI) et la République d’Haïti est le fruit d’un atelier de graphisme. Cet atelier a été organisé par la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL). Au cours de celui-ci, 5 jeunes graphistes encadrés par le graphiste professionnel Ralph Dupoux ont pu confronter leurs savoir-faire.

« Nous nous sommes inspirés des couleurs et textures du mouvement Saint-soleil — une initiative visant à renouveler la peinture haïtienne initiée en 1973 par Jean-Paul Garoute dit TIGA, devenu un atelier communautaire, un formidable laboratoire d’idées et de techniques novatrices. C’est la recherche de ce qui nous appartient qui nous a amené à ce résultat. Saint-soleil, née de l’expression spontanée des paysans de Soissons-la-Montagne, est un style original local ».

Bureau APEFE - Wallonie - Bruxelles
Complexe Lafayette, Appartement # 7
Delmas 71, rue Serin #1 - PORT-AU-PRINCE

Tél. : + 509 2811 8505

Tél. : + 509 3491 8434

Tél. : + 509 4655 6020

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)