Ouanaminthe, le 13 décembre 2018. Dans le contexte symbolique du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Service Jésuite aux Migrants/Solidarite Fwontalye-Haïti et l'Union européenne ont lancé aujourd'hui à Ouanaminthe l'initiative binationale dénommée « Ann leve kanpe pou dwa yo respekte », consacrée à la lutte contre le travail forcé dans le Nord, le Nord’Est Haïti et en République dominicaine dans le secteur agricole, d'une valeur de 1.046.685.00 euros.

D'une durée de 30 mois,  ce projet vise à appuyer la société civile dans ses actions de protection et de promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales au profit des groupes vulnérables comme les travailleurs et les travailleuses migrantes(e)s, victimes du travail forcé.

Prenant part à cette cérémonie, l'ambassadeur de l'Union européenne M. Vincent Degert a déclaré: " Notre objectif est d'une part d'encadrer travailleurs haïtiens et les organisations de ce secteur afin qu'ils puissent mieux identifier et défendre les cas de violation qui s'opèrent trop souvent dans l'ignorance de ses droits par la victime. D'autre part, de travailler avec les entreprises du secteur privé et les acteurs du secteur public du côté haïtien et dominicain, pour qu'ils soient sensibilisés sur cette question, puissent traiter les cas de violation et élargir les mesures de protection des droits humains."

Et d'ajouter: "Le travail forcé à la frontière et la question migratoire qui en constitue le corollaire en Haïti, doivent être liés aux conditions objectives d'ordre socio-économiques qui elles aussi doivent être traitées, et amener des réponses structurelles de la part de l'Etat".

Plus de 2 500 migrants et migrantes bénéficieront d'activités de formation et 500 parmi elles d'un accompagnement pour obtenir des documents d’identité. Une étude sera réalisée pour mieux comprendre le problème du travail forcé et identifier les mesures pour le juguler. Des travailleurs recevront un appui économique.

76.8% des 497 825 immigrants haïtiens en République dominicaine font partie de la population active, selon les chiffres issus de l’enquête nationale des immigrants en République dominicaine (ENI-2017). A l'échelle mondiale, 164 millions de personnes dans le monde, selon l'OIT, sont des travailleurs migrants. Parmi eux, nombreux se trouvent dans des situations irrégulières et contraints de réaliser du travail forcé, en étant victimes de toutes sortes d'abus, de discriminations et d'exploitations.

Ce projet s’inscrit donc dans la perspective de protéger et de défendre les droits fondamentaux des personnes se trouvant en situation de vulnérabilité. Reprenant le thème de la célébration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, les différents acteurs impliqués s’engagent à continuer à œuvrer pour l’égalité, la justice et la dignité humaine.

 

- FIN -

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)