Imprimer
Affichages : 1781

Port-au-Prince, le 30 janvier 2018.  Le Ministre des Affaires étrangères et des Cultes, son excellence Antonio RODRIGUE, accompagné du Ministre de l'Economie et des Finances, M. Jude Alix Patrick SALOMON, et du Ministre la Planification et de la Coopération Externe, M. Aviol FLEURANT, a rencontré, ce mardi 30 janvier 2018, l’Ambassadeur de l'Union européenne, Vincent DEGERT, les Ambassadeurs et Chargés d'affaires d'Allemagne, d'Espagne, de France, des Pays-Bas et du Royaume Uni, dans le cadre de la reprise du Dialogue politique Haïti-Union européenne.

Le Dialogue politique entre la République d’Haïti et l’Union européenne est prévu au titre de l’article 8 de l’Accord de Cotonou qui fonde les relations entre l'Union européenne et le Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Groupe ACP) dont fait partie Haïti. Il s'agit d'une rencontre annuelle, qui a toutefois été interrompue depuis 2014 en raison de l'instabilité politique et institutionnelle qui prévalait dans le pays. C’est un cadre exceptionnel d’échanges et de discussions entre les deux Parties sur les questions d'intérêt commun.

Le Ministre des Affaires étrangères et des Cultes s’est réjoui de l’excellente qualité des relations entre Haïti et l’Union européenne tout en soulignant la nécessité de mieux orienter le partenariat vers le développement durable du pays par le financement des programmes et projets structurants entrant dans le champ des priorités du gouvernement conformément à la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel MOÏSE.

Pour sa part, l'Ambassadeur de l'Union européenne, M. Vincent DEGERT, a fait ressortir l’importance de disposer de ce canal de communication politique au plus haut niveau qui permet aux deux parties de discuter, d'une manière franche et constructive, de sujets essentiels comme l'Etat de droit, le respect des droits humains, les réformes structurelles et la gouvernance. Il a signalé que le  partenariat de longue date entre Haïti et l’Union européenne vise à aider le pays à consolider sa stabilité politique, économique et sociale, et à engager les réformes structurelles nécessaires à son développement et à l’amélioration continue de la qualité de vie de la population.

 Les questions relatives aux relations binationales et régionales d’Haïti ainsi qu’aux échanges commerciaux et à l'investissement entre Haïti et l'Union européenne ont également été passées en revue.

Les deux parties se sont félicitées de la relance de ce processus et se sont engagées à travailler au renforcement du partenariat entre Haïti et l’Union européenne en vue de contribuer à la consolidation de la démocratie et des institutions, à la lutte contre la pauvreté et à la recherche d'une croissance économique inclusive et durable en Haïti.  Elles ont convenu de réaliser des  réunions de suivi et d’évaluation du partenariat sur une base régulière.

- FIN -