Imprimer
Affichages : 369

Port-au-Prince, Haïti - Le jeudi 21 décembre 2017, le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) du Ministère de la Santé Publique et de la Population a inauguré une installation de niveau de biosécurité 3 (BSL-3). Le  Gouvernement américain, par l'intermédiaire des Centres de Contrôle des maladies (CDC), et des partenaires internationaux et locaux, a soutenu la mise en place de ce laboratoire qui sera utilisé pour le diagnostic et le traitement de la tuberculose (TB) et de la tuberculose multi-résistante (TB-MR).

En plus d'augmenter la capacité d'Haïti à diagnostiquer et à traiter les cas de tuberculose et de tuberculose multi-résistante (TB-MR), ce laboratoire permettra au pays de suivre l'évolution de la résistance aux médicaments anti-tuberculeux en Haïti et de prendre en charge des pathogènes émergents qui représentent un risque sérieux de santé publique.

Le Chef de Mission Adjoint par intérim, Monsieur Robert Hannan, lors de la cérémonie, a souligné le rôle crucial joué par les services de laboratoire dans le diagnostic, le traitement et la réponse aux menaces de maladies potentielles. «Avec l'ouverture du laboratoire BSL-3, Haïti a franchi une nouvelle étape déterminante vers une meilleure protection de la santé. Le Ministère sera en mesure de réaliser la culture  mycobactérienne, un examen clé dans le diagnostic de la tuberculose, et de mener les recherches vitales nécessaires pour aider à mieux comprendre et contrôler la résistance aux médicaments en Haïti», a-t-il dit.

 Le Dr Adrien Lauré, Directeur général du Ministère de la Santé Publique et de la Population, a remercié le gouvernement américain pour son soutien dans l’établissement du laboratoire et a noté qu'un système de santé ne peut exister sans un système de laboratoire solide.

Le directeur du Laboratoire National de Santé Publique, le Dr Jacques Boncy, était honoré de célébrer l’inauguration de ce laboratoire, en affirmant: «Nous tenons à remercier le Gouvernement américain par l’entremise du  CDC pour son  assistance technique et financière.

Maintenant, utilisons cette technologie pour comprendre la diversité des souches de mycobacterium tuberculosis en circulation dans le pays et la région, y compris la transmission de la tuberculose multirésistante. »

 Le directeur du Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT) en Haiti, le Dr Willy Morose, a déclaré :  «l’opérationnalisation du laboratoire national BSL-3 est un réconfort pour le PNLT.  Sa mise en fonction est une bonne nouvelle pour les prestataires des 257 sites de traitement de la Tuberculose pour un meilleur suivi bactériologique des cas de Tuberculose ».

Avec 188 cas pour 100.000 habitants, Haïti a l’incidence la plus élevée de tuberculose dans l'hémisphère occidental. Après le tremblement de terre de 2010, le CDC a fourni une assistance dans la surveillance intensifiée des maladies ; ce qui a contribué à améliorer le diagnostic et le traitement des cas de tuberculose. L'ouverture du laboratoire national BSL-3 réaffirme l'engagement d'Haïti à renforcer les mesures de contrôle de la tuberculose et de la tuberculose multi résistante (TB-MR) et aussi à lutter contre les maladies infectieuses.

 

 

 

(Fin du texte)