Imprimer
Affichages : 613

Port-au-Prince le 4 novembre 2016. Du 5 au 13 novembre 2016, une délégation composée de membres de plusieurs ministères, du pouvoir législatif et de membres de la société civile, accompagnée d’assistants techniques de l’Union européenne, se rend en Côte d’Ivoire pour une mission d’études d’une semaine.
Inscrit dans le cadre du programme d’appui budgétaire à la consolidation de l’Etat (SBC) de l’Union européenne, ce voyage a pour objectif de doter les responsables de l’administration d’outils de préparation et d’évaluation et de suivi des différents programmes d’appuis budgétaires financés par l’Union européenne.

Cette mission constitue un exemple de « coopération Sud-Sud » entre la Caraïbe et l’Afrique - appuyée par le « Nord » - puisqu’elle crée des espaces d’échanges des pratiques dans la conduite de programmes nationaux de coopération en matière de réformes de l’Etat. Chaque rencontre se fera en présence de l’ensemble de la délégation, représentants des secteurs différents (finances, ressources humaines,…). Les participants auront ainsi une vue d’ensemble leur permettant d’intégrer la perspective unique des autres. De retour en Haïti, les cadres des ministères et du Parlement seront en mesure de mieux articuler les actions entre les différents secteurs et de mettre en pratique de bonnes pratiques qu’ils auront apprises à Abidjan.

Une rencontre préparatoire s’est tenue ce vendredi 4 novembre 2016 durant laquelle le chargé de programme de la délégation de l’Union européenne, Maarten Vergauwen, et le Coordonnateur du Bureau de l’Ordonnateur National (BON), Edouard Excellent, se sont entretenus avec les membres de la délégation haïtienne.

Au cours de cette rencontre, Monsieur Excellent a invité les membres de la délégation haïtienne à profiter largement de ce partage d’expériences entre les deux pays, favorisé par ce programme structurant et dont le bénéfice peut être significatif pour l’administration haïtienne.

Dans son intervention, Monsieur Vergauwen, qui représentait l’ambassadeur de l’Union européenne, Vincent Degert, a également mis l’accent sur l’importance des échanges mutuels qui doivent guider les participants : les deux pays présentent de grandes similarités et chacun peut apprendre de l’expérience de l’autre. Les participants haïtiens ont ainsi été encouragés à échanger sur leurs propres expériences et à s’imprégner de l’expérience ivoirienne de sorte à pouvoir la partager à leur retour au sein de leurs structures respectives. Maarten Vergauwen a aussi souligné la nécessité d’acquérir une large connaissance des mécanismes de l’appui budgétaire pour arriver à un dialogue structuré fécond entre le pouvoir exécutif, législatif et la société civile autour des réformes en cours au sein de l’Etat haïtien.

Contexte

La délégation haïtienne est composée de représentants du Bureau d’Ordonnateur national (BON), du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), de l’Office de Management et de Ressources Humaines (OMRH) et la Commission Nationale de la Réforme des Finances Publiques-Gouvernance conomique (CNRFP-GE) pour l’Exécutif, du Sénat et de la Chambre des députés, du Group Croissance pour le groupe de travail de la société civile du programme d’appui budgétaire et d’assistants techniques de l’Union européenne.

FIN