De gauche à droite :  le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Michel-Ange Gédéon, le Ministre haïtien de la Justice, Camille Edouard Jr., et le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, Brian Shukan, procédant à l’inauguration de la nouvelle prison de Fort-Liberté

Le mercredi 24 août 2016, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, Brian Shukan, a procédé à l’inauguration de la nouvelle prison de Fort-Liberté.  Le gouvernement américain, à travers le Bureau International des Affaires de Stupéfiants et de l’Application de la Loi (INL), en partenariat avec le gouvernement haïtien, a travaillé à la réalisation de cette prison qui s’étend sur une superficie de 2.852 mètres carrés à Fort-Liberté.

Ce bâtiment répond parfaitement aux normes internationales. Il est équipé d’un système d’électrification constitué de panneaux solaires et d’inverters, et possède un dispositif lui permettant de s’approvisionner de manière autonome en eau potable. Il  représente beaucoup plus qu’un espace de détention pour prisonniers.  Il offre un environnement sécuritaire et humain favorisant la réhabilitation et la réinsertion, en incluant des espaces pour la formation professionnelle, de grandes superficies de terre pour la pratique de l’agriculture, et des terrains pour la pratique du sport.

Cette construction entre dans le cadre du programme du gouvernement des Etats-Unis visant à renforcer la Police Nationale d’Haïti (PNH), à supporter le système judiciaire en Haïti, particulièrement dans la lutte contre la détention préventive, et à soutenir les efforts visant à garantir les droits de tous les citoyens.

Dans son allocution de circonstance, le Chargé d’Affaires Brian Shukan a salué la grande collaboration qui a mené à la réalisation de cette prison, tout en reprenant les propos de Nelson Mandela pour souligner l’importance de cet engagement du gouvernement américain à supporter la construction de prisons modernes à travers Haïti. Selon M. Shukan :  «Personne ne peut prétendre connaître vraiment une nation, à moins d’avoir vu l’intérieur de ses prisons. Une nation ne doit pas être jugée selon la manière dont elle traite ses citoyens les plus éminents, mais ses citoyens les plus démunis».

Les travaux de construction du nouveau centre de détention de Fort-Liberté ont coûté environ huit (8) millions de dollars américains et ont été exécutés par la firme de construction DFS. La prison peut accueillir entre 500 à 600 détenus.

Le 28 janvier 2016, le gouvernement américain avait inauguré une nouvelle prison pour femmes à Cabaret.

Cette cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités de haut rang y compris le Ministre haïtien de la Justice, Camille Edouard Jr., le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Michel-Ange Gédéon, le Responsable du Système Pénitencier en Haïti, Jean Gardy Muscadin, le Maire de Fort-Liberté, Louis Jacques Etienne, d’autres représentants de l’Ambassade américaine, du gouvernement haïtien, de la MINUSTAH et de la communauté de Fort Liberté.

 

 

(Fin de texte)

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)