Imprimer
Affichages : 1845

Éliminatoires de la Gold Cup : Les filles à la recherche d’un billet
Après plus d’un mois de préparation au centre Projet goal de la Fifa en terre voisine (San Cristobal), la Sélection nationale féminine s’est envolée, ce dimanche,  pour Panama avant de prendre l’avion pour Port of Spain, où elle disputera le second tour des éliminatoires de la Gold Cup et des Jeux centraméricains.

Éliminatoires de la Gold Cup : Les filles à la recherche d’un billet

Après plus d’un mois de préparation au centre Projet goal de la Fifa en terre voisine (San Cristobal), la Sélection nationale féminine s’est envolée, ce dimanche,  pour Panama avant de prendre l’avion pour Port of Spain, où elle disputera le second tour des éliminatoires de la Gold Cup et des Jeux centraméricains

Après sa brillante qualification en République dominicaine – après avoir battu respectivement 5-0 et 2-1, les îles Turques and Caïcos et la République dominicaine, la Sélection nationale féminine senior jouera du 11 au 15 mai prochain le second tour des éliminatoires de la Gold Cup à Trinité-et-Tobago contre Antigua and Barbuda, Cuba et Porto Rio.  Elle jouera le 11 mai face à Antigua and Barbuda, le 13, contre Cuba et le 15, elle rencontrera Porto Rico.

Cette deuxième phase est très significative pour Haïti. En cas de succès, les représentantes d’Haïti seront qualifiées pour les Jeux centraméricains qui se dérouleront à Mayaguez (Porto-Rico) en juillet prochain et aussi pour la troisième phase éliminatoire de la Gold Cup. Rappelons que dans le groupe d’Haïti une seule équipe décrochera l’unique billet qualificatif pour le troisième tour en novembre prochain.

« La sélection est motivée même si nous n’avons pas beaucoup travaillé. Nous allons jouer notre football et nous comptons donner le meilleur de nous-même face à nos adversaires », a déclaré Kencia Marseille, capitaine du groupe peu avant le départ de la délégation.

De son côté, Tatiana Marthelier, attaquante et expatriée qui évolué dans le club Vendaval FC des Etats-Unis,  animée d’une grande détermination pour cette compétition, dit souhaiter fournir « une prestation de bon niveau ».

Sa coéquipière Kimberly Boulos, expatriée, a abondé dans le même sens, ajoutant que la Sélection n’a pas peur de ses homologues. « Nous n’avons pas peur d’elles, nous allons les battre pour empocher le seul billet disponible... Nous allons faire de notre mieux pour marquer le plus de buts possible dès notre première rencontre pour mettre toutes les chances de notre côté », a-t-elle soutenu.

 Samantha Bran, expatriée, animée d’une grande détermination à représenter dignement son pays, a souhaité fournir « une prestation de bon niveau pour passer le cap et aller le plus loin que possible ». « On est confiante. On ne va pas faire de cadeaux à nos adversaires. Nous sommes prêtes et nous attendons avec impatience ces matches », a déclaré l’expatriée.

Viola Nord, a indiqué que « la sélection est bien déterminée à obtenir son billet pour le tour suivant », ajoutant que l’optimisme et la confiance dont font preuve ses coéquipières augurent d’une participation positive pour l’équipe haïtienne. Fiorda Charles a également affirmé que l’ambition principale de l’équipe est la qualification.

Selon Gaspard d'Alexis, le groupe est bien conscient de ce qu’il doit faire, affirmant que ses protégées sont déterminées à aller le plus loin possible. Le sélectionneur a également précisé que l’équipe féminine est en bonne santé, à part Tatiana Mathelier qui soigne de petit bobo. Elle devrait être totalement guérie au moment du coup d’envoi des éliminatoires, a-t-il rassuré. M. D’Alexis a précisé que son équipe va jouer en 4-3-3 parce que ce schéma tactique répond au style du football haïtien. Concernant la non-paticipation de Fernande Hilaire (Tatoune) à cette phase, le sélectionneur a reconnu qu’Hilaire est une très bonne joueuse  mais il a fait choix des joueuses très polyvalentes. M. D’Alexis a conclu pour dire que Manoucheka Pierre-Louis a beaucoup de qualité pour devenir une joueuse mondiale mais elle doit incarner dans son cerveau qu’elle veut l’être. « Je peux la comparer en terme de talent avec Rachel Yankie de l’Angleterre qui joue actuellement à Arsenal. »

Gérald Bordes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Envoyé spécial 

La délégation haïtienne est composée de dix-huit joueuses :

Ednie Limage, Géralda Saintilus, Carmela Aristile, Fiorda Charles, Lovely Placide, Wisline Dolcé, Frantzcia François, Kencia Marseille, Manoucheka Pierre-Louis, Adeline Saintilmond, Félicia Libertin, Sophia Batard, Nadia Valentin, Natasha Cajuste, Samantha Brand, Tatiana Mathelier, Kimberly Boulos et Viola Nord.