Imprimer
Affichages : 1610

Le président René Préval peu enclin à remanier son équipe gouvernementale
Le président René Préval avait promis hier qu’il rencontrerait ce mercredi  les  parlementaires, en réalité les sénateurs sur l’idée émise par ces derniers d’un  reformatage de l’équipe gouvernementale en  vue d’un rendement meilleur dans le  contexte de la crise post-12 Janvier mais, il n’a reçu que les sénateurs qui  lui  sont proches au palais national ce matin, c’est-à-dire les sénateurs LESPWA et  l’INITE.

Le président René Préval peu enclin à remanier son équipe gouvernementale
Le président René Préval avait promis hier qu’il rencontrerait ce mercredi  les  parlementaires, en réalité les sénateurs sur l’idée émise par ces derniers d’un  reformatage de l’équipe gouvernementale en  vue d’un rendement meilleur dans le  contexte de la crise post-12 Janvier mais, il n’a reçu que les sénateurs qui  lui  sont proches au palais national ce matin, c’est-à-dire les sénateurs LESPWA et  l’INITE.

Aucun journaliste n’était présent et le groupe des trois constitués des  sénateurs Hériveaux, Latortue et Beauplan n’étaient évidemment pas invités.

Personne en effet ne sait si le sujet était abordé mais, depuis hier, le chef de  l’Etat s’était montré peu enthousiaste à cette idée arguant que dans le contexte  actuel, aucune autre équipe n’aurait pu faire mieux. Vantant les mérites de son équipe, René Préval avait aussi indiqué :’’Ramasser plus de 200.000 cadavres,  nettoyer la capitale et  rétablir le courant électrique dans plusieurs zones de la région  métropolitaine, ce n’est pas très simple et le gouvernement  l’a fait’’, s’est  enorgueilli  le chef de l’Etat qui a promis que le courant sera rétabli  progressivement dans les autres zones.

Sur le délicat sujet des tentes pour loger la population aujourd’hui dans les  rues à plus de 10% (1.2 millions), le chef de l’Exécutif a précisé avoir acheté  en Chine 500.000 tentes au prix de 5 millions de dollars  tirés du programme de Petrocaribe  (Programme d’Urgence). Le gouvernement, a –t-il dit, a déjà mobilisé 64 millions de dollars depuis le 12 Janvier et il sera en mesure, en temps  voulu, de rendre des comptes.

A propos de la localisation des tentes et du programme de déplacement des sans-abri, le chef du pouvoir  exécutif  est d’avis que le peuple ne doit pas être déplacé de son milieu social et économique et qu’en lieu et place des grands centres d’hébergement à un moment envisagé, il va falloir de préférence penser à établir une centaine de tentes dans les quartiers. Cette option écarte celle des hangars émis la semaine dernière par son premier ministre mais, il ne résoud pas le problème en entier puisque les 500.000 milles tentes qui  rentreront la semaine prochaine seront largement insuffisantes d’autant qu’il va  falloir en  envisager aussi pour les écoles dans la perspective d’une  réouverture, il est vrai, très hypothétique aujourd’hui.

René Préval qui est rentré en début de semaine de deux réunions internationales à Mexico dans le cadre d’un sommet  Mexique-Caricom a révélé que la communauté internationale est mobilisée sur le drame haïtien et que son équipe prépare activement la réunion de fin Mars à New York, au siège des Nations Unies où l’avenir d’Haïti sera décidé « par les bailleurs de fonds » dans la perspective de sa reconstruction.