Imprimer
Affichages : 1708

Loi sur la prolongation de mandat de René Préval: le sénat s'y met aussi
Au cours d'une séance qui ne restera pas dans les mémoires et qui peut-être considéré comme le dernier acte politique des sénateurs élus pour 4 ans, la chambre haute a entériné hier la loi déjà votée a la chambre des députés modifiant l'art 232 de la loi électorale de 2008 traitant notamment du mandat du président de la République.

Loi sur la prolongation de mandat de René Préval: le sénat s'y met aussi
Au cours d'une séance qui ne restera pas dans les mémoires et qui peut-être considéré comme le dernier acte politique des sénateurs élus pour 4 ans, la chambre haute a entériné hier la loi déjà votée a la chambre des députés modifiant l'art 232 de la loi électorale de 2008 traitant notamment du mandat du président de la République.14 sénateurs ont voté pour et 2 se sont abstenus alors que les 7 du groupe des 10, quoique présents, n'ont pas participé au vote qualifiant au passage la séance de mascarade et de honte pour la prestigieuse institution que représente le sénat. Le président Bastien est accusé d'avoir violé les règlements internes pour satisfaire les appétits de pouvoir d'un homme, René Préval.

"Kelly s'est avili aujourd'hui en sortant un vieux article hors contexte pour permettre au sénateur Heriveaux de justifier un vote qui n'aurait jamais du avoir lieu", s'est emporté Youri Latortue arguant qu'une loi déposée au sénat ne peut faire l'objet de vote le jour même (de son dépôt). "Cette loi est nulle et non avenue", soutient aussi Mme Beauzile qui s'est étonnée devant la bassesse de certains collègues dont Rudy Heriveaux et Kelly C Bastien. Elle ajoute que le recours reste la mobilisation citoyenne comme elle a commencé dans les rues pour faire échec au plan totalitaire de Préval.