Présidentielle dominicaine : le vote des braceros et des dominicains d’origine haïtienne

Vote dans les bateys (photo: Edwin Paraison)Le vote de la diaspora haïtienne en RD composée de dominicains de seconde jusqu'à la quatrième génération d’origine haïtienne a atteint ce dimanche un niveau de participation très important, a déclaré lundi le directeur exécutif de la Fondation Zile, Edwin Paraison. Cette  organisation (Fondation Zile) a conduit une mission d'observation électorale dans les bateys de l'Est et du Sud du pays et n'avait enregistré aucun problème d’exclusion ou d’empêchement à l’exercice du vote a Barahona, Tamayo, San Luis, Boca Chica, San Pedro de Macoris Consuelo, Hato Mayor, La Romana et Higuey.

 «Beaucoup d'électeurs ont fait le voyage de la capitale et Haina, principalement pour soutenir le parti et candidat préféré. Dans certains bureaux de vote le pourcentage de Dominicains d'origine haïtienne a atteint  50%», a fait savoir Edwin Paraison.

Selon l’ancien ministre des haïtiens vivant à l’ étranger, les problèmes enregistrés ont été bien avant le vote au moment ou des dominicains d’ origine haïtienne n’ont pas pu renouvelé leur carte d’ identité et électorale appelée « cédula ».

 «Il est regrettable que de nombreux Dominicains membres de la diaspora haïtienne ont été empêchés, pour diverses raisons données par les responsables de la Junte Centrale électorale (JCE) de participer ce dimanche aux élections."

Il a souligné la croissance soutenue depuis les élections de 2004 du Parti de la Libération et Dominicaine et ses alliés dans ces zones qui étaient autrefois des fiefs du Parti Révolutionnaire Dominicain.

A son avis, le Parti Réformiste Social Chrétien qui a initié l'intégration des Haïtiens en République dominicaine dans le processus électoral de façon irrégulière a perdu beaucoup de terrain dans cette communauté.

Edwin Paraison de la Fondation ZILECette année, «La lutte était très serrée dans les bateyes entre les partisans du candidat Hipolito Mejia et Danilo Medina, ce qui montre clairement la contribution des électeurs haïtiens aux pourcentages électoraux obtenus par ces deux candidats.

En dépit d'une campagne agressive dans les bateys effectuée par les deux grands partis par le biais de dirigeants locaux, les relations entre la diaspora haïtienne et les candidats sont comme un "amour caché",  a-t-il fait remarquer Edwin Paraison. À ce propos, il a souligné qu'aucune réunion formelle n’ a eu lieu entre les candidats et les dirigeants communautaires. Ainsi, le vote haïtien n'était pas structuré pour servir les intérêts de la communauté mais dans une large mesure répondait à  des engagements individuels propres du clientélisme politique.

Selon Paraison, il n'existe pas de données précises pour vérifier l'estimation globale du vote haïtien dans les élections dominicaines qui couvre aussi bien les quartiers populaires de la capitale et Santiago, mais selon plusieurs leaders communautaires contactés dans différents points du pays cette année, cette participation pourrait représenter plus de 5 % des suffrages exprimés. Il a souligné qu'il existe un nombre indéfini de votes d’enfants issus de mariages mixtes entre dominicains et haïtiens dans la zone frontalière.

Enfin, Edwin Paraison, a salué la victoire de Danilo Medina comme une expressiondémocratique de la volonté populaire, et exprime l’espoir que son avènement donne lieu a une nouvelle étape dans les relations dominico haïtiennes et avec la diaspora haïtienne en République dominicaine.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)

Bannière de l'ONA